mik dupont UA-70672535-1

10/10/2014

L'hallali de Di Rupo sonne faux.

 

DR.jpgLe chasseur des chômeurs, le "lisseur" de l'index, le "mainteneur" des intérêts notionnels, le chef des parvenus se fait aujourd'hui le défenseur d'une classe ouvrière et moyenne abandonnée tout le temps de son mandat de premier ministre. Le papillon gris redevient rouge.

Tout cela sonne faux. Tout cela sent la simple déception d'un pouvoir perdu et d'un poker raté en envoyant dans l'opposition aux régions le MR. Le montois a perdu la bataille du pouvoir, parce qu'il a perdu la défense du peuple. Sa politique sociale-démocrate a ouvert la voie à une droite, voire à une extrême droite. Les électeurs préfèrent toujours l'original à la copie.

En se montrant l'allié du monde de la finance et du libre marché, le PS s'est démonétisé. Il paie au fédéral le prix de sa trahison.

La leçon ne semble pourtant pas porté ses fruits.  A la région et à la Fédération Wallonie-Bruxelles, la même politique est mise en place, celle d'une austérité mieux déguisée mais tout aussi nuisible.

La résistance sociale n'a d'autre issue que la rue. La démocratie parlementaire n'est favorable qu'aux nantis. L'hallali du PS ne tuera pas la bête de droite. Le cor rouge sonne faux et manque de souffle.

 

08:53 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.