mik dupont UA-70672535-1

12/10/2014

Di Rupo à la tête d'un socialisme inexistant

 

dr5.jpgDi Rupo va donc, par un vote certainement très stalinien et sans véritable challenger, demander aux militants PS, de le "re" consacrer empereur du parti. Quel gâchis pour la gauche. Comment remettre encore sur rail celui qui a commencé à détricoter la sécurité sociale et a appauvri la classe qu'il était censé défendre.

La mémoire collective serait-elle donc si courte pour ne pas se souvenir d'une longue série de lois et de mesures anti sociales, soutenues par l'ex premier?

Le show de la tricherie et de la trahison, bien relayé par les médias, va reprendre. Celui qui a ouvert la voie à un gouvernement qu'il va aujourd'hui flinguer obtiendra encore une large médiatisation. Son bilan sera vite oublié et les braves militants seront une fois de plus berné, avec en prime un discours syndical d'une FGTB dont les dirigeants sont à la solde de la nomenklatura du boulevard de l'empereur.  

La démocratie interne du parti sera à l'image de celle menée par ce dandy du papillon dans le pays. Tout sera cadenassé par la machine de la hiérarchie des parvenus.  Les urnes rouges ne seront que l'expression d'un militantisme clientéliste ou naïf.

L'opposition PS au fédéral n'aura comme objectif que la reprise du pouvoir pour rentrer dans la cour des privilèges, des honneurs et du fric à se partager entre petits copains.

Le socialisme a quitté depuis longtemps le parti qui porte son nom. Ce ne sont pas les incantations d'aujourd'hui et les promesses pour demain qui lui redonneront un souffle nouveau.

 

09:14 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour,
Rien à ajouter, ce type est un clown qui ne pense qu'à parader, il s'adore, il s'admire, il adore le luxe...rien à voir avec la gestion d'un pays.

Écrit par : Christiane | 12/10/2014

Les commentaires sont fermés.