mik dupont UA-70672535-1

23/10/2014

Sens politique

sens politique.jpgS'initier au sens politique et prendre conscience de son pouvoir concret d'influence et d'impact dans notre quotidien est bien difficile.

Je suis toujours effrayé d'entendre les gens dans des micros trottoirs, des discussions dans le bus ou autres lieux publics donner leur avis sur des sujets ou des hommes politiques.

C'est d'un vide sidéral! Heureusement, je me dis que ce ressenti populaire, pris souvent comme un échantillon représentatif, n'a qu'une valeur toute relative et d'ailleurs peu scientifique. Ma petite expérience veut aussi que je fréquente des gens et des milieux très éveillés à la "chose politique".  

Il n'empêche, notre monde de l'information, mais aussi celui de l'éducation ne font pas grand-chose pour aider à poser un regard lucide et conscientiser  sur l'importance de développer un sens politique.

Il y a bien quelques tentatives timides, comme ces conseils communaux d'enfants ou de jeunes, des visites organisées au parlement, etc. Toute une série d'initiatives existe bien, mais ne sert finalement qu'une petite minorité souvent issue de milieux privilégiés et élitistes.

Donner le sens politique n'est pas seulement, même si cela reste important, apprendre à décoder les modes de fonctionnement du pouvoir, ce qui se fait dans certaines écoles ou lieux de formation.

Donner le sens politique, c'est d'abord donner le sens de la cité, de l'autre, de la solidarité.  C'est refuser la compétitivité entre ceux qui auraient le savoir et ceux qui ignoreraient les codes complexes de la mécanique du pouvoir. C'est oser la solidarité du savoir et non sa compétitivité.

Le sens politique, c'est oser aussi remettre en question ses opinions, les confronter à la critique. C'est essayer de ne pas se contenter d'un ressenti. C'est s'informer en ne se limitant pas à de petits flashs journalistiques. C'est parler politique en famille. C'est comprendre que nous faisons partie d'un ensemble et dépasser nos petits intérêts.

Avoir pour moi le sens politique, c'est avoir le sens de l'émancipation humaine; ne pas ramener l'homme à un simple outil de production. Marx imaginait un monde où le travailleur pourrait forger le matin et jouer du violon l’après-midi... Bien autre chose que reculer la pension et augmenter les heures de travail!!!

 

13:35 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.