mik dupont UA-70672535-1

12/11/2014

Tangage du gouvernement

 

cdéV.pngL'histoire nous montre souvent que les gouvernements ne chutent pas directement mais indirectement par la rue. C'est celle-ci qui parvient à semer une zizanie entre partenaires craignant de perdre de l'électorat.

J'avais souligné dernièrement l'importance du CD&V dans la constitution de ce gouvernement de droite. Ce parti, mi- figue, mi-raisin, écartelé entre sa gauche, son centre et sa droite, tente de jongler avec son esprit et sa capacité de parti arriviste lié à la fois à la finance internationale et aux syndicats chrétiens. Aux prises avec une contestation croissante de la rue, voilà qu'il tente un rattrapage avec sa dite volonté de taxer le capital. Il risque évidemment bien de se faire cocufier par son allié de la NVA.

Le MR, lui, fait la procession d'Echternach, avec des déclarations avant et arrière en ne sachant à quel saint d'Anvers ou d'ailleurs s'adresser pour maintenir le titanic dans lequel il s'est embarqué. Son commandant surprise, né par la grâce d'une Marianne Thyssen et la générosité forcée d'un Kris Peeters avançant sur une mer minée, résistera-t-il longtemps? Autant probablement qu'un allié, crucifié par la rue ou sauvé par la résistance d'une opinion de droite ne cède ou pas à l'opportunisme électoral et le goût du pouvoir.

En tout cas, nous sentons bien que cela tangue déjà. A nous d'accélérer la pression et à faire blog pour former l'iceberg qui fera chavirer le paquebot réservé aux riches financiers et aux rentiers du pouvoir.

 

17:43 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.