mik dupont UA-70672535-1

30/11/2014

Frères ennemis et faux-culs.

juppé.jpgL'élection de la présidence de l'UMP en France est une nouvelle fois significative du jeu politicien qui consiste à courtiser ses "amis" en interne tout en employant le poignard capable de le tuer. Chacun prêche le rassemblement des forces  tout en soutenant les divisions internes. Exercice d'équilibriste périlleux. Valse des faux-culs. Ce qui compte est le pouvoir et le fric qui y est attaché. Bonjour les cocus de militants, pris en otages. Mais les partis français ne sont évidemment pas les seuls à connaitre ce type de fonctionnement.

Je ne connais, chez nous, que le PTB qui évite (pourvu que ça dure) ce piège de guéguerre interpersonnelle. Cela est certainement dû, non seulement à ce sens réel de solidarité que je constate, mais surtout aussi au fait que les mandataires sont payés sur base d'un salaire moyen (1450€). Cela évite en tout cas, une compétitivité de "portefeuilles"  et de mandats et ramène l'exercice du "pouvoir" à un véritable service collectif.

13:25 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.