mik dupont UA-70672535-1

13/12/2014

Couronnes terriennes et royaume céleste.

dieu roi.jpgLa proximité des familles royales avec Dieu et ses Eglises n'est point étonnante.  Dieu n'est point républicain, puisque ses représentants font en permanence référence à son royaume!  Mais paradoxalement son incarnation sur terre se fait par le truchement d'une espèce de SDF juif qui utile des images de berger! Les récits testamentaires se font alors l'écho d'une fondation très terrestre en attendant l'accès à une royauté céleste où nous nous retrouverions tous riches. Et ça marche encore, bien que personne ne soit revenu de ce royaume pour nous en confirmer le confort et le bien vivre éternel. Je me demande si toutes ces histoires n'ont pas comme objectif de nous maintenir moutons. Pour obtenir un hypothétique partage de cette couronne divine, nous devrions accepter les épines du Dieu se faisant homme.

Adhérer à ce qui est ou non une espèce d'escroquerie basée sur notre peur et angoisse face à notre mort inéluctable peut bien évidemment s'interpréter d'une manière plus spirituelle, moins primaire et littéral que celle d'une historicité contestée et contestable d'un roi du ciel et de la terre.

Mystère humain que celui qui nous raccroche à des croyances tantôt enfantines, tantôt plus intellectuelles ou pseudo-scientifiques! J'ai connu de mes condisciples, brillants théologiens et philosophes thomistes qui conservaient une foi proche de celle du charbonnier. Foi et raison ne se marient pas toujours pour le meilleur ou le pire.

Perso, je fais fi de toute cette imagerie ésotérique, bien qu'attachante, en me reliant simplement à une transcendance qui fait que, bien  qu'appartenant au monde des mammifères, je suis capable d'être plus qu'un simple animal, avec une sensibilité plus développée et une conscience de vivre individuellement et collectivement autrement que comme animal de troupeaux ou de compagnie, quoique certains soient dépassés par la cruauté humaine! Je suis de la religion de l'interrogation et donc agnostique. Il n'existe pas de preuve définitive en faveur de l'existence ou de l'inexistence du divin, qu'il soit roi, berger, trinité ou autres. Des preuves indiscutables et scientifiquement établies seront peut-être un jour acquises, un peu comme l'existence vivante sur d'autres planètes. J'y crois peu mais je continue à confesser mon ignorance. Si je n'éprouve aucune animosité envers les croyants, par contre j'émets des critiques sur ce qui relève de l'obscurantisme et condamne fermement les dérives et les guerres autant sur des bannières laïques que religieuses. La question de l'intervention de Dieu dans les affaires humaines ne peut relever que de la sphère privée.

A l'heure où l'Islam fait si peur, il ne faudrait pas oublier que l'histoire de la théologie musulmane est jalonnée de doutes, tout comme celle des religions chrétiennes. Le Coran condamne les " mécréants"» ainsi que les " faux croyants", nommés  " hypocrites", mais pas spécifiquement les agnostiques, même si la condition de tolérance reste d'aboutir, finalement, au monothéisme définitif, et donc à la reconnaissance soumise à Allah. Le christianisme possède cette même volonté.

Il y a des agnostiques athées dont je fais partie. Ils  pensent qu'on ne peut être sûr à 100 % de l'existence ou inexistence d'un dieu, mais pense personnellement que les dieux n'existent pas. Puis, les agnostiques théistes qui restent interrogatifs mais penchent personnellement vers son existence.

L'important reste pour moi, le courage de l'interrogation et de la critique, mais également le respect de chaque pensée religieuse ou philosophique.

09:16 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

"le respect de chaque pensée religieuse..."

"le respect des croyants", passe encore tant qu'ils restent laïques et prient chez eux mais le "respect d'une pensée religieuse" qui s'exprime à tout bout de champs partout et à toute occasion, non, désolé !

Écrit par : francis | 17/12/2014

En privé sûrement, mais aussi en communauté privée, pour autant que cela ne soit pas une forme de prosélytisme

Écrit par : Mik | 17/12/2014

Les commentaires sont fermés.