mik dupont UA-70672535-1

16/12/2014

Ah, la Raymonde!

raymonde.jpg

Sacrée Raymonde, nouvelle star syndicaliste. La voilà qui fait le tour d'internet, à en rendre jalouse Carla Bruni ou Valérie Trierweiler. Eh bien moi, je dis: merci pour ce moment, Raymonde. Vous prouvez la médiocrité des commentaires et prises de positions anti grévistes par votre voix de forte femme face à cette petite gérante en papotage coléreux. Le chaos que vous provoquez n'a d'incivilité que l'exagération de celles et ceux qui trouvent punissable tout ce qui ne leur convient pas. Moi, je dis " chapeau" Raymonde.

Je ne voulais pas rentrer dans des polémiques anecdotiques qui ont bien comme objectif de briser le pourquoi d'une grève en détournant l'attention sur ce qui n'est finalement qu'une broutille face à des conducteurs nerveux capable de mettre la vie de certains en jeu et bien plus encore sur ce qui fonde cette grève. Mais je n'ai pu résister à en rajouter une petite couche humoristique.

Faire valser quelques robes de prêt à porter mérite-t-il tout ce raffut? Vous auriez pu, il vrai, faire le même geste pour la haute couture habillant souvent les dames des seigneurs du travail. Ou encore envers l'exploitation d'enfants dans la couture capitaliste de Primark! Mais bon, le hasard a voulu une autre enseigne.

S'il faut signer une pétition pour vous défendre et échapper à une vindicte bourgeoise ridicule et médiocre, je le ferai avec joie et jouissance. Ne pleurez pas, comme ce commerçant vu au JT de 13heures de la rtbf, De quoi émouvoir la ménagère de plus de quarante ans et faire rire ceux de tous les âges qui manipulent les informations en les transformant en lacrymatoires faciles et bons marchés! Pour lui, je n'ai point de mouchoir.

Tous ensemble, chère Raymonde! Alors on danse ?

 

 

 

18:33 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

Commentaires

Certes, l'acte posé déplaît à l'opinion public mais travaillant dans le secteur commerce, je peux dire qu'il ne faut pas être syndicaliste pour venir foutre le bordel dans un magasin. Les clients font bien pire que ça et si je devait deposer plainte pour ça, je ferais sûrement fourtune! Raymonde, je suis de tout coeur avec toi ;)

Écrit par : layachi Isabelle | 16/12/2014

Ouff, je suis soulagée de voir qu'il y a encore des gens critiques dans ce bas monde. Merci beaucoup pour ce billet! :)

Écrit par : Caroline | 16/12/2014

Il y a trois sortes de violence :
La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.
La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.
La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.
Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. » Helder Camara

Écrit par : Julien | 16/12/2014

Elle au moins elle a + de courage de certains qui n'en n'ont pas ! Et le type qui a foncé avec sa Porsche sur des grévistes ... Pas de pétition contre lui ? Vive Raymonde !!!

Écrit par : Cerfontaine | 16/12/2014

Rien à ajouter aux commentaires de Isabelle,Caroline et de Julien. Si ce n'est.... Voir des adultes accompagnés de leurs enfants, censés être à l'école si ce n'était pas un jour de "grève", venir faire "des courses" dans des enseignes telles que entre-autre Adventur, Lola&Lisa, Sport Direct et Vandenborre et ensuite voir ta réaction Raymonde, moi ça m'a fait chaud au coeur! Chaud: parce que je pouvais encore voir ce qu'un simple geste pouvait remuer comme conscience; et tant pis si la conscience de certains penche plus vers le" consumiérisme" qui permet au fachisme de reprendre de plus belle; beaucoup d'autres comme moi regrettent de n'avoir pas eu ton cran!!!!

Écrit par : Chantal Jadin | 16/12/2014

Een mening met geweld opdringen= fascisme. Dit intimiderend en brutaal gedrag is onvergeefelijk. Socialistische dictatuur!

Écrit par : Carl | 17/12/2014

Il semblerait que chiffonner trois fringues soit plus mal vu que de supprimer les allocations sociales des jeunes, que foncer en voiture sur un piquet de grève ou de tenir des propos pro collabo. La presse adore se focaliser sur des événement insignifiants, en oubliant l'essentiel. Le fait divers fait diversion.

Écrit par : Roland | 17/12/2014

Ses autres "exploits" dépôt de plainte par H&M

Des articles invendables

On a appris que le magasin H&M de Namur a également été visité par Raymonde. Sa gérante a porté plainte mardi soir. Elle explique qu'avec trois autres syndicalistes, elle a jeté par terre tous les vêtements qui se trouvaient sur une table, avant de marcher dessus. Des articles seraient même invendables, selon la gérante qui s'est exprimée dans les colonnes de SudPresse.

Écrit par : Jacques | 17/12/2014

Ses autres "exploits" dépôt de plainte par H&M

Des articles invendables

On a appris que le magasin H&M de Namur a également été visité par Raymonde. Sa gérante a porté plainte mardi soir. Elle explique qu'avec trois autres syndicalistes, elle a jeté par terre tous les vêtements qui se trouvaient sur une table, avant de marcher dessus. Des articles seraient même invendables, selon la gérante qui s'est exprimée dans les colonnes de SudPresse.

Écrit par : Jacques | 17/12/2014

Il y a tout de même 18.000 signataires de la pétition CONTRE... et elle a pleuré d'après son mari...

Ben Raymonde il faut assumer, faut pas pleurer...

Enfin, elle n'était pas au Sart Tilman ou les milices de la FGTB tabassaient à 5 contre 1 un étudiant qui n'obtempérait pas assez vite et qui ont saccagé les locaux et crevé des pneus.

Ce sont des méthodes nazies comme lors des pogroms d'avant guerre, rien d'autre.

Écrit par : Jacques | 17/12/2014

arretez un peu de la presenter comme une femme courageuse qui n a pas froid aux yeux tout ca parce qu elle a ferme sous la menace un magasin tenu par une petite bonne femme de 40kg ... c est un peu facile surtout qu elle n a pas eu le cran d y entrer seule dans le magasin cette grosse lache

Écrit par : charles | 17/12/2014

Tout à fait d'accord avec cet article,c'est exactement le reflet de ma pensée,Raymonde,on est avec vous!

Écrit par : Catherine | 17/12/2014

Sur, refuser de perdre des droits pour lesquels des gens sont morts c est etre lache...

Le travail(ou anciennement esclavage) est un devoir impose par en haut, les droits sociaux un acqsuis de la base. Les vetements ici deplace ont probablement ete produits dans une usine bengladi qui tient par miracle par des gamines non scolarisees.

Mais raymonde a tort? Tort de gentillement fermer un magasin pour des raisons de securite de l emploi de ses affilies? Tort d expliquer les choses avec la grosse voix, privilege des instituteurs de l Etat, dont l emploi meme est un gain des luttes sociales passees? Tort de prendre le risque d etre l incarnation de la desobeissance a um dictat economique qui reduit nos lois a rien? Mais quelle infamie, osez se battre pout les droits d autrs plus que pour son cocon bien isole ou le changement climatique et la fin du capitalisme a l ancienne n ont pas cours!!! "Et l on cria haro sur le baudet."

Écrit par : Will | 17/12/2014

Bravo Raymonde,

Celà me rappelle une grève générale début des années 80 où j'ai dû vider les armoires frigorifiques d'un delhaize pour persuader le gérant de fermer alors que toutes les autres grandes surfaces avaient fermé volontairement...

Écrit par : francis | 17/12/2014

merci à toutes et tous de vos commentaires. Mik Dupont.

Écrit par : Mik | 17/12/2014

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous, mais chacun à son opinion ! Abuser de son pouvoir d'un jour, se galvaniser d'une autorité ephémére pour terroriser les gens, c'est de l'abus de pouvoir, ni plus ni moins ! En plus, aller ensuite s'afficher a la terasse d'un bistrot, qu'elle ne fait donc pas fermer (pourquoi?) c'est carrément un comportement à la limite du débile !
Maintenant, je ne suis pas là non plus pour l'accabler a outrance, il y en à bien sur qui exagèrent !

Écrit par : Patrick Paulus | 18/12/2014

simple rectification, la photo en terrasse n'a pas été prise le jour de grève. pour le reste tout le monde a le droit à son avis.

Écrit par : Mik | 19/12/2014

Je suis heureux de cette lecture, en tant ancien permanent syndical j'ai fait des dizaines de fois des gestes similaires pour réussir une grève , souvent à la demande de travailleur de l'entreprise qui menaces par l'employeur demandait que l'on fasse un peu de cinéma, (la menace patronale étant OU TU VIE TRAVAILLER OU TU AURA TON PREAVIS) aujourd'hui c'est pire tu travaille et soit content qu'il y a des patrons comme moi LA VÉRITÉ AUJOURD HUI C'EST QUE LE GESTE DE RAYMONDE EST COMDANNE LE CHANTAGE À L'EMPLOI C'EST NORMAL .autrement dit le vol à l'étalage est GRAVE.L'ESCROQUERIE des petits normal on leur fait même des réductions fiscales (ce monde la moi il ne me plait pas)

Écrit par : mosele enrico | 08/04/2015

Les commentaires sont fermés.