mik dupont UA-70672535-1

23/12/2014

Siegfried Bracke : image lissée de la NVA.

bracke.pngJ'entendais et voyais ce midi notre président de la Chambre Siegfried Bracke au JT de la RTBF. L'ancien journaliste politique et populaire de la VRT, philologue et franc-maçon,  en était le rédacteur invité. Indiscutablement, l'homme était sympathique et offrait une image bien lissée de la NVA. Il faut dire que la présentatrice, Véronique Barbier, femme du député MR et ancien journaliste Olivier Marroy, avait bien déroulé le tapis bleu. L'homme se montra habile, intelligent, esquivant bien l'extrémisme de son parti sur le plan communautaire, et sa politique très droitière. Il se montra homme de consensus, capable de respecter dans sa fonction le droit à l'expression de l'opposition.

Je permets de douter de cette image lissée que cet homme est certainement chargé de porter. Qu'est-ce qui a pu convaincre cet homme de quitter le parti socialiste flamand, dont il avait e prêté sa plume pour un manifeste rédigé en 1991? Opportunisme? Nationalisme flamand? Nul doute que c'est un flamingant capable de charmer, comme son intervention du jour, les wallons et francophones du pays. Embrasser en politique est souvent synonyme d'étranglement. La sympathie que nous pouvons porté à l'homme ne doit pas empêcher une forte  opposition à la politique qu'il défend. DANGER.

17:45 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.