mik dupont UA-70672535-1

26/12/2014

De Wever: "Ce gouvernement fédéral est une solution temporaire"

nva10.jpgSeule la classe ouvrière unie pourra briser la gouvernance de droite de la NVA. Seule une véritable alternative de gauche, autre que le compromis mou et arriviste du PS, pourra apporter une meilleure répartition d'une richesse encore bien présente, mais qui échappe aux forces du travail.

Le subtil et pervers jeu entre la NVA et le CD&V est catastrophique, tant pour le nord que le sud du pays. L'attrait de bénéficier des privilèges du pouvoir, sans réellement l'exercer, enferme le MR dans une politicaillerie infernale.  La sourde lutte entre Peeters et De Wever n'a comme objectif que  de conquérir ou reconquérir un électorat, bien plus que d'affirmer un programme d'intérêt général. La maître d'Anvers n'a de crainte réelle qu'envers le CD&V, non parce que ce dernier oscille entre gauche et droite et veut s'affirmer comme un élément modéré capable d'absorber un électorat flamand moins nationaliste et plus au centre que celui de la NVA.

Ce gouvernement reste très fragile. La pression de la rue force les uns et les autres à une prudence de sioux. On peut se demander quand l'un ou l'autre, face à cette pression, osera tirer le coup assassin et précipiter la chute du pantin Michel.

Il ne faudrait pas que les citoyens se contentent de la chute ou de la longévité de ce cirque. La résistance sociale ne sera un succès que s'il y a véritablement changement de cap, non seulement dans le pays mais également en Europe. Pour ce faire, le seul espoir demeure dans une union des travailleurs et dans leur détermination. Pas facile dans une stratégie capitaliste qui tente en permanence de les diviser grâce à une compétitivité qui pourtant condamne la classe ouvrière et moyenne à plonger vers le bas, en laissant la grosse part du gâteau aux actionnaires des multinationales et à l'élite du monde bancaire.

L'outil du nationalisme de De Wever n'est autre qu'une arme électorale pour imposer une austérité économique.

La trêve de Noël terminée, il faudra à nouveau tenir, quitte à se rendre impopulaire auprès de celles et ceux qui ne vivent que dans l'immédiat et ne pensent qu'à sauver leur peau, alors même qu'ils sont en train de la perdre petit à petit.

20:03 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.