mik dupont UA-70672535-1

01/01/2015

PP, PTB, le retour de la radicalité

h et m.jpgEn lisant un article de François Brabant dans le VIF, je me suis rappelé ce qu'un journaliste m'avait un jour dit lors de l'interview d'un auteur. Je lui avais demandé s'il avait lu tout le livre qu'il devait présenter. " Mais, non, m'avait-il répondu. Tu sais, j'ai lu l'introduction et la conclusion. C'est déjà beaucoup. La plupart se contente du résumé du dos de couverture"!

Monsieur Brabant se permet (c'est son droit) de faire un mauvais parallélisme entre le PP et le PTB. Il assure (c'est déjà ça) que les deux partis sont radicalement distincts. Par contre, il y voit une convergence dans un  même discours anti-establishment. Quelques petites références à Nicolas Baygert, professeur de communication politique à l'Ihecs et à Pascal Delwit, politologue à l'ULB, semble lui suffire,, pour affirmer que les citoyens attendent désormais un discours clair, voire caricatural et ultrasimple.

Je me demande où se trouve le simplisme et la caricature, si ce n'est dans sa façon d'analyser, en tout cas, le programme du PTB, ainsi que l'attente du citoyen. Le résumer à une taxe demandée sur les millionnaires, et à sa tentative de donner à ses options la force de l'évidence, par exemple en s'offusquant que les 60 % des habitants les moins nantis ne concentrent que 10 % des richesses, relève, pour le moins, d'une méconnaissance de l'ensemble de son programme. Il omet évidemment de dire que la série de mesures concrètes, applicables de suite, et contenues dans le plan nommé "Cactus" du parti, ne sont qu'une petite avancée vers un tout autre système économique, social, environnemental et anticapitaliste prôné par le parti.

Résumer le citoyen a une simple consommateur de discours ultra simpliste est  presque insultant.

Je comprends la difficulté de synthétiser, mais beaucoup moins celle de décrire de façon ultra caricatural ce qu'il dénonce par ailleurs! J'appelle cela de la désinformation. Quand aurons-nous des journalistes capables de ne point suivre des gros clichés et d'approfondir au moins un peu ce dont ils parlent? ...  

08:29 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.