mik dupont UA-70672535-1

05/01/2015

Les nouveaux et riches assistés de notre société.

 

cabinet.jpgDifficile de bien connaitre toujours les coulisses du pouvoir. En lisant "Le Vif", j'étais encore frappé de lire les "révélations" sur la "gastrodiplomatie" et surtout le juteux filon des experts du privé dans les cabinets ministériels.

D'un côté réduire les effectifs de cabinets et d'un autre consacrer cinq millions et demi d'euros à disposition des quatorze ministres fédéraux pour recruter des experts externes dans leurs cabinets, voilà une hypocrisie de plus des partis gouvernementaux.

Au vu du temps consacré par nos éminences à la com et à la représentativité, et non au vrai boulot pour lequel ils sont censés avoir été choisis, on peut comprendre leur besoin de s'entourer " d'experts". A croire que les hautes administrations n'abritent que des croûtes placées par  ces mêmes éminences en guise de parachute doré pour services rendus dans leur cabinet.

On se demande alors pourquoi le simple citoyen, lorsqu'il en prend conscience, s'insurge, trouve cela scandaleux et a comme unique réponse son association à du poujadisme ou du populisme!

Sans d'autres experts d'investigation, il nous serait d'ailleurs difficile de voir clair dans les couloirs du pouvoir. Les sommes engagées pour les très savants conseillers de nos ministres figurent subtilement dans les volumineux documents budgétaires remis par chaque ministère. Sous la rubrique "organes stratégiques" du ministre, figure systématiquement la mention "Rémunérations et indemnités des experts" : une somme y est indiquée, sans note explicative de la dépense. Voilà qui est bien joué! Presque ni vu, ni connu.  Un peu comme les déjeuners ou diners gastronomiques bien cachés dans les indigestes et volumineuses pages d'un menu budgétaire qui demande des heures à être bien décortiqué et digéré.

Et pendant ce temps, les économies sont faites sur le dos des chômeurs ou bénéficiaires d'aide sociale. Mais où donc se trouvent les plus assistés de notre société?

 

09:52 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.