mik dupont UA-70672535-1

06/01/2015

Le Cercle de Lorraine.

cercle de lorraine.jpg

Zémour était donc reçu dans ce fameux cercle (qui n'a de rouge que son tapis d'entrée).

Comme son nom l'indique, c'est un lieu où on tourne en rond. Réservé tant aux dirigeants d’entreprises, aux professions libérales, aux diplomates et fonctionnaires européens ainsi qu'aux personnalités du monde académique et politique, ce lieu prestigieux est un "comme chez soi" entre gens dits biens, qu'on pourrait mieux dénommer "gens de biens". Ils aiment se voir de manière pudiquement exprimée de "transversalité", entendez hors de la base populaire. Cette communauté, qui n'a de pluridisciplinaire que quelques différences de fortunes, papote et se distrait allègrement en respectant une mondanité à faire chier ceux qui apprécierait la spontanéité. 

Fondé par une horde de barons affublés du petit d, soit de naissance ou titrés pour bonnes affaires de pognon, petit d indispensable pour ne pas paraitre  grand trou de Q, les membres doivent s'inscrire et recevoir l'aval d'un comité dit de ballotage. Je ne sais ce qui fait ballotter, mais le fric et les bonnes petites affaires doivent représenter un bon poids. La cotisation est toute symbolique! Droit d'entrée unique (1750 €) et la cotisation annuelle fixée à 1500 € indexés annuellement. Il faudra bien sûr ajouter les frais dépensés lors des réceptions et diners d'affaires ou d'esbroufe entre amis et amies. Faire peut-être de temps œuvre philanthropique, privilège de bonne conscience de bourgeois parvenus, de riches héritiers, ou de diplomates charitables.  

Ce lieu est censé développer  ouverture de leurs membres aux problèmes du monde (entendez le leur) et leur savoir culturel et politique. Ce cercle des non poètes encore bien présents ne connaît évidemment que le carpe diem en l'honneur du capitaine de la grosse finance.  

Je ne sais si l'ambassadeur du Maroc, membre effectif, était présent!   

Voilà qui contraste évidemment avec le café Volle Brol Place du Jeu de Balle…

18:32 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.