mik dupont UA-70672535-1

09/01/2015

L'émotionnel à géométrie variable.

émotions.pngJe suis de ceux qui manifestent pour la liberté d'expression et pour condamner la barbarie lors de l'attentat de Charlie Hebdo. Et je continuerai ce combat, bien au-delà des courants d'émotions collectives, souvent hélas, très éphémères.  Mais cette histoire dramatique doit aussi renforcer nos autres combats de liberté et de justice. Je ne suis pas seulement Charlie, je suis aussi Gaza. Je suis enfant soldat ou ouvrier.  Je suis SDF et chômeur exclu. Je suis homo. Je suis mal logé. Je suis une marchandise du profit,  Etc, etc.

Je peux comprendre que les médias répercutent l'émotionnel des foules devant pareille boucherie et barbarie de fous de dieu. Je comprends moins ses flashs rapides sur toute une série de tués pour des intérêts aussi lâches et scandaleux de fous de finances et de pouvoir. Lutter contre l'islamophobie est indispensable, mais lutter contre les dérives d'un capitalisme qui tue plus silencieusement l'est tout autant.

Est-il normal de lutter contre le racisme, alors que notre civilisation occidentale se positionne souvent comme supérieure à celle d'autres continents, notamment orientaux? Nous nous battons légitimement pour la liberté d'expression, mais presqu'exclusivement pour la nôtre! Notre tendance émotionnelle n'est-elle pas souvent à sens unique?

Laissons-nous donc aussi emporter dans le courant de la raison, de l'information sérieuse et de la critique éclairée. Soutenons toutes actions citoyennes qui se mouillent pour un monde autre que celui où le fric est déifié. Ne nous focalisons pas sur l'émotion fugace, mais accrochons-nous à la stabilité de revendications qui font de l'homme un sujet et non un simple objet de production et de consommation.

Je suis Charlie parce que je n'ai pas peur de m'attaquer aux structures et à la vie des puissants, je suis Charlie parce qu'un dessin peut souvent mieux révéler la bêtise, la cupidité et l'injustice qu'un long discours. Je suis Charlie parce que l'humour peut faire mouche sans méchanceté ou haine.

 

 

01:45 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

C'est tout à fait juste ce que tu écrit là, je me bats depuis des années à ma façon, probablement plus silencieusement pour ses valeurs de liberté, qu'elles soient sous toutes formes d'expression, mais de vie également.

Ton texte me fait pensée à "Malala" , Cette jeune fille pris de la paix d'ailleurs,
qui se bat pour que les enfants de son pays mais d'autres aussi aient le droit d'aller à l'école.

N'oublions pas que la liberté passe par l'instruction. IL y a moyen de lutter pour la liberté à tout âge de la vie même si c'est inconsciemment .

Que ce soit le crayon, souvent notre premier outils d'expression par le dessin, le bic, , l'ordinateur, les médias, le web, peu importe, il est vital de garder cette liberté.

Bonne journée Mike tu as été ce matin ma première lecture et bien agréable.

Écrit par : soledad | 09/01/2015

Merci Soledad. Je rejoins tout à fait ton commentaire. Bon we.

Écrit par : mik | 09/01/2015

Les commentaires sont fermés.