mik dupont UA-70672535-1

17/01/2015

Quand on n'attend plus rien de la politique, on risque de n'attendre que de la religion

résistance soiciale.pngPrendre des mesures de sécurité est évidemment nécessaire. Faut-il savoir encore lesquelles? Certainement pas celles qui favorise une suspicion générale, crée une paranoïa collective. Dans les commentaires que j'entends, il a un peu de tout. Entre le tout et le rien, il a des nuances que certains ne veulent pas entendre. Ou vous êtes traités de sécuritaire ou de laxiste.

La connerie humaine que je peux entendre dans certaines prises simplistes de position n'est pas l'apanage des seuls musulmans. N'importe quelle religion et idéologie lorsqu'elles sont interprétées par des fous sont dangereuse. Souvenons –nous du massacre perpétré en  Norvège en 2011 par Breivik, ancien membre du parti du Progrès , membre de l’Ordre norvégien des francs-maçons. Ce fou dénonçait les « marxistes culturels » qui laissaient, selon lui, l'Europe être colonisée par l'islam. L'attentat coûta la vie de 97 innocents.

Attention donc à ce que tout un système de sécurité ne focalise encore plus de haine, déclenche une espèce de petite guerre civile entre les "pour" et les "contre" sécuritaires et divise une population prise de panique. Ces différences ne pourraient qu'envenimer le débat et réjouir les rangs des extrémistes religieux ou non.

Osons mieux.  Tentons de nous poser les vraies questions et les possibles solutions.  Voyons aussi en quoi la réponse sécuritaire n'est qu'une infime partie de solution à très court terme et ce qui peut sous- tendre cette politique.

Je l'ai déjà souligné dans d'autres posts. le terreau fertile du fanatisme religieux n'est-il pas la misère? Sans l'attaque réelle de cette cause, toute réponse autoritaire sera vouée à l'échec. Quand un Etat ne pense qu'au profit en n'oubliant la solidarité, il crée des laissés pour compte. Nous sommes dans notre pays à la croisée de ce chemin. Des chômeurs exclus, des exclus de CPAS, des étrangers sans aucune ressource va finir par obliger de plus en plus de gens, comme dans bien des pays d'Europe et d'ailleurs de recourir à une aide d'église. A côté de nos "saint Vincent de Paul", des œuvres charitables confessionnels ou non, une forme de dépendance religieuse, notamment islamique, risque bien d'arriver à la radicalisation que nous combattons.

Ce que j'attends du gouvernement Michel pour conforter la sécurité nationale est une politique contraire à celle qu'il mène en ce moment. Quand mettra-t-il fin aux exclusions d'une sécurité sociale en perte de vitesse? Quand va-t-il comprendre  que sa dévotion et application  de la droite néolibérale aggravent  les inégalités, avec la conséquence de faire germer et amplifier la violence. Je ne lui demande pas de devenir assistant social ou curé, pas plus que capitaine d'armée, je lui demande d'appliquer une vraie justice distributive de richesses et de droits. D'oser dire non à une politique européenne d'austérité. D'oser ne  pas se tenir à une obsession d'un déficit public. D'oser rompre son alliance avec les grands profiteurs. Pour cela, Monsieur Michel, vous n'avez besoin d'aucun hélicoptère pour y voir clair! Un peu de hauteur et d'humanité suffisent.

Trop de jeunes et trop de citoyens n'attendent plus rien de la politique. Comment alors s'étonner qu'ils vont chercher ailleurs et une idéologie et du pain, quitte à employer la kalachnikov!   

 

19:37 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.