mik dupont UA-70672535-1

22/01/2015

"Il faut oser se poser la question : l'Etat peut-il tout faire?" , réaction aux déclarations de Christian Behrendt, constitutionnaliste de l'ULg, dans le "Vif. L'express".

berents.jpgQuand on part d'un postulat aussi simpliste que " en terme de recettes dont dispose l'Etat, nous sommes à peu près arrivés au maximum de ce qui est possible", qu'on est prof d'université, je me pose de sérieuses questions! C'est faire fi de tout le système économique. C'est ignorer la source des emprunts des Etats. C'est ignorer l'origine de la fabrication de l'argent. C'est ignorer sa répartition. C'est ignorer le système fiscal.

Non Monsieur Behrendt, constitutionnaliste de l'ULg, ce n'est pas partir d'un bon postulat. C'est simplement partir du postulat que le capitalisme est le seul modèle possible de société. Faire référence à Rousseau qui parle de l'Etat comme de "la grande association" alors que les entreprises sont les "petites associations". C'est ignorer que la grande association financière maîtrise la petite qu'est devenue l'Etat, devenue son  valet.

Heureusement que vous avouez que ce postulat n'est qu'une hypothèse!

Vous avez beau nier ne pas être dans un dogme ultra-libéral, vous y nager! Oui, parce que vous réduisez les missions indispensables de l'Etat.  Votre " on" se rende compte que cela coûte moins cher de déléguer au privé n'a aucune base scientifique. Vous parlez comme à un comptoir de brèves, mais pas comme d'une chaire universitaire.  

Bref, je suis outré de vos déclarations qui relèvent d'un politiquement correct, mais pas  d'un homme qui par sa fonction doit poser des questions sans orienter les réponses.

Vous avez certainement une grande intelligence de juriste, d'historien du droit, mais avec ma petite intelligence, j'ose mettre en question vos approches économiques, philosophiques,  sociales et politiques.  Votre pavé dans la marre n'est qu'un pétard de fabrication MR ou PS édulcoré...

13:42 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.