mik dupont UA-70672535-1

22/03/2015

La maladie politique

malade4.pngJe me souviens d'un livre des années 70  au titre évocateur de " Ces malades qui nous gouvernent". Il s'agissait avant tout de maladies physiques, voire psychique de grands gouvernants. Elles atteignent certainement encore aujourd'hui de hauts dirigeants. Mais plus grave, il y a une maladie bien plus discrète et pernicieuse qui atteint la classe politique. Celle qui s'accroche au pouvoir. Elle dévore les idéaux de départ, renie la solidarité des camarades. Elle se fait l'alliée du chancre capitaliste. Elle éteint la flamme altruiste pour se fondre dans l'égoïsme des privilèges et l'appât de la fortune. Certains parviennent encore à y échapper, mais ils sont de plus en plus rares. Le diagnostic de cette maladie est relativement simple à établir. Il suffit d'analyser quelques symptôme, tel que celui du langage  formaté et répétitif de slogans qu'on finit par croire comme vérités. Ils courent, ils courent ces slogans, pareils à ceux  bien maîtrisés des entreprises de markéting: "  Les salaires sont trop élevés, il faut être compétitif, indispensable austérité pour réduire la dette, etc, etc…".  Hélas et dramatiquement les conséquences de cette maladie sont devenues de plus en plus grave pour nous, simples citoyens. A nous donc de nous ériger en médecins pour mettre en quarantaine ou en incapacité de travail  les tenants de cette maladie du pouvoir!

11:05 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.