mik dupont UA-70672535-1

25/03/2015

Est-ce le monde que nous voulions?

 

changer le monde.pngS'occuper de politique, c'est aussi s'occuper du monde. C'est aussi s'occuper de nous. Notre société façonne, souvent malgré nous, nos esprits et nos habitudes de vie. Pourtant, j'ai l'impression que beaucoup de personne veut échapper à cette prise de conscience, préférant le déni et la fuite dans les futilités de l'existence. Oh, les critiques de société ne manquent pas!  Elles restent hélas, sans engagement réel de changement. A la question du : " est-ce vraiment ce que nous voulons ? " , devrait s'ajouter celle plus personnelle encore de nos aspirations profondes afin d’être pleinement satisfaits de notre existence. Le poète roumain Mihai Eminescu disait : " la vie est un bien perdu pour celui qui ne l’a pas vécue comme il l’aurait voulu ".  Rares sont ceux qui à l'automne de leur vie n'émettent pas des regrets et auraient désiré vivre différemment si c’était à refaire. J'avoue, pour ma part, être heureux d'avoir eu une vie bien remplie que je ne regrette pas. Bien sûr, j'ai certains regrets, surtout ceux des souffrances causées aux autres et à moi-même, mais ils sont compensés par les bonheurs reçus et offerts. Je ne regrette surtout pas une longue thérapie qui a éclairé  d’une lumière nouvelle  qui j'étais et comment mieux vivre mes relations aux autres. Oser entendre ce que parfois nous aurions préféré ignorer est l'aide indispensable pour sortir de la routine habituelle qui nous englue  dans un ennui que nous tentons de fuir, mais qui nous revient vite.

 

Le "être soi" si souvent faussement revendiqué de nos jours est bien autre qu'un plaisir immédiat, qu'une espèce d'excitation d'existence par son reflet dans le miroir aux alouettes d'une société ou consommation rimerait avec  satisfaction.  Etre soi, sans  si situer dans le monde, sans s'en occuper, c'est comme s'embarquer dans un train sans voyageurs qui ne mène à aucune destination.  L'aventure de la découverte de soi ne peut se faire que dans la ponctuation d'expériences des autres.

 

Oser vouloir changer le monde, c'est oser quitter les rails de la routine quotidienne de notre égoïsme d'ennui pour parcourir avec d'autres celui qui, dans une aventure commune et solidaire,  mène à nous changer en changeant tout à la fois le monde!

 

08:42 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour ce texte à haute valeur philosophique sur base de réelles expériences.

Écrit par : Yasmina | 26/03/2015

merci Yasmina

Écrit par : mik | 27/03/2015

Les commentaires sont fermés.