mik dupont UA-70672535-1

16/04/2015

Aimer sans posséder

envol1.jpg" Un jour il m'est venu des ailes, vous m'en avez voulu, car depuis lors vous n'êtes plus ma seule chance de salut"  chantait Mannick cette "vieille" chanteuse très " catho". J'avais retenu cela, comme une jolie leçon d'humilité et d'indépendance de vie.  C'est qu'il en faut du temps pour faire grandir nos ailes.  C'est qu'il en faut du temps pour aimer sans posséder. En tout cas, personnellement il m'en a fallu! Le temps de prendre conscience que l'amour est souvent une comédie subtile dont nous devenons vite des acteurs, bons ou mauvais!  Le temps de comprendre que nous ne sommes que des passagers dans notre vie, autant que dans la vie des autres. Le temps d'accepter que nous ne sommes indispensables à personne. Le temps d'apprendre que l'inutilité apporte souvent bien plus que l'utilité. J'ai surtout découvert cela quand j'allais mal. Quand dans ces moments, je voyais se pointer des "amis" qui tout d'un coup réapparaissaient. Cela me faisait plaisir, mais je m'apercevais souvent qu'ils venaient avant tout chercher valorisation dans l’aide que leur bon cœur voulait m'apporter. Car, plus que de soigner vraiment l’autre de ses maux ou de ses souffrances, c’est surtout des personnes qui ont besoin de votre mal, de votre souffrance pour exister. C'est finalement vous qui devenez soigneur! Rien de bien grave à cela. Mais autant savoir. Autant ne pas tomber dans le piège de la possession que veulent de vous ce genre d'amis, de connaissances, de familles.  Votre bonheur devra passer par eux, sans quoi ils vous laisseront tomber. Il vaut toujours mieux se méfier des personnes qui se croient indispensables à votre bonheur. Celles qui sont indispensables sont plutôt celles qui vous laissent voler de vos propres ailes, en admirent l'envergure et vous accompagnent dans le ciel partagé des libertés incertaines, revenant de temps en temps ou souvent se reposer dans le nid de vos envols mutuels!

09:06 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.