mik dupont UA-70672535-1

21/06/2015

Nous ne serons pas les toutous de l'énergie

 

électrabel.jpgLes grands défenseurs de la compétitivité nous avaient promis une énergie moins chère en la privatisant pour la mettre en concurrence. Résultat: elle n'a jamais été aussi coûteuse. Le grand consortium d’Electrabel-GDF Suez nous a pris comme des petits cabots silencieux et soumis, n'hésitant pas  à brandir la menace de pénurie pour maintenir des centrales nucléaires devenues des bombes prêtes à sauter. La privatisation a augmenté l'appétit des loups financiers. Ce n'est pas le sympathique et adorable chien Kito de leur clip publicitaire qui va nous amadouer sur le prix éhonté que nous payons. Prisonnier, mis en cage par la puissance de leur lobby, nos gouvernements n'ont cessé de faire allégeance aux producteurs et distributeurs de ce qui devenu un produit vital de première nécessité. Notre énergie à nous, celle de la résistance et de la solidarité, était parvenue à faire baisser le taux de TVA sur cette marchandise indispensable. Période de courte durée, puisque notre gouvernement veut à nouveau en revenir à 21% au lieu du 6% de TVA. Non seulement donc, notre  facture va augmenter encore, mais notre pays accuse un retard considérable dans une véritable politique d'énergie verte et renouvelable. Notre niche de toutou reste bien polluée tandis que celle des maîtres se remplit encore et toujours de colossaux bénéfices leur permettant l'oxygène des plages paradisiaques! Où sont donc les investissements dans une production durable de l’énergie et un meilleur service pour les consommateurs? Il faut être riche ou inconscient pour encore défendre la privatisation de secteurs économiques aussi importants et vitaux que sont les banques, les énergies, les transports publics et autres. C'est pourtant cette politique libérale qui continue à dicter sa loi. Sans notre énergie à la combattre, nous continuerons à devoir payer cher l'os que les multinationales nous donnent à ronger, tandis qu'elles s'empiffrent de bons steaks. Il est temps d'aboyer et de mordre! L’énergie est trop importante pour la laisser aux mains du marché libre.

 

08:35 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.