mik dupont UA-70672535-1

08/07/2015

Le chat et la souris

 

cat.pngLe gros matou aristocrate, bureaucrate de l'ordre élitiste européen finira-t-il par manger ou expulser la souris porteuse de la peste démocratique et de l'espoir de sa famille? Le suspens continue. Le scénario peine à trouver une fin. Le matou fait semblant de ne pas vouloir bouffer la souris et celle-ci joue de sa légitimité de vie pour subtilement éviter de présenter un menu qui la perdrait. Les réunions décisives se succèdent et celles de la dernière chance deviennent celles de l'avant dernière chance. Tout cela n'est-il que du cinéma? Le Grexit comme fin me parait pourtant bien préparé et voulu. La souris est trop gênante et plutôt que de la manger, le chat étoilé préfère la laisser filer et rejoindre son territoire. Pourquoi pas? La souris connait qu'un accord d'un vivre ensemble l'enfermerait dans la pire souricière de ce matou trompeur. La victoire sur son territoire, elle la veut par la fausse ouverture de la chatière  made in Europe. Elle  a raison de se méfier. Une fois entrée, le clapet de l'austérité made in Germany se refermera.  Le grand matou du capital transnational, financier et carnassier n'offrira à sa famille que la famine de la compétitivité et de l'austérité. A la mort lente, autant préférer la chance de l'indépendance. Refuser les règles du jeu de devoir payer en  monnaie unique le maigre plat offert par le félin malin vaudrait probablement mieux que de l'accepter. Triste et révoltante fable que celle se jouant au cœur de notre pays dont notre Charles Michel détruit les merveilles et où Bruxelles devient le refuge des félins européens. Il est temps que l'ensemble des souris reprenne la main pour changer ce mauvais scénario plus hollywoodien qu'européen. A l’organisation du Capital matou, nous devons opposer un  mouvement structuré de souris ouvrières pour mettre fin à cette Europe qui engraisse quelques matous de caviar et nous laissent un whiskas pourri et dégue en guise de fromage.  Voilà ce que pense et écrit aujourd'hui  la petite souris révoltée de mon ordi…

 

06:38 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.