mik dupont UA-70672535-1

12/07/2015

Une crise politique bien plus qu'un remboursement de dette

 

grèce220.jpgA lire la presse dominante à la plume liée au système capitaliste nous pouvons imager qu'en réalité le vrai problème grec n'est pas que celui de la dette qui trouverait facilement une solution hors du contexte politique grec. La balai des réunions de la dernière chance sont celles de pantins sous la houlette d'une classe politique atterrée qui craint de voir réussir un gouvernement de la vraie gauche. Ce qu'ils espèrent et sont peut-être en train de réussir est de placer Tsipras et son parti Syrisa face à une crise politique interne et de le voir ainsi rejoindre l'opposition. . Les créanciers comptent sur les dissensions internes de son parti qui sont apparues lors du dernier vote parlementaire.  L'opposition de droite a joué subtilement un rôle d'appui en attendant de pouvoir étrangler celui qui a obtenu un soutien massif du peuple lors du référendum. A défaut de ne pouvoir abattre complètement la "bête" Tsipras, il y aurait un plan B visant à constituer un gouvernement d'union nationale avec des députés plus modérés de Syrisa. En clair, il faudrait ramener la vraie gauche à un socialisme de "réalité", à l'image des autres pays européens. Une sociale démocratie soumise aux lois du marché et sachant calmer les ardeurs populaires en offrant quelques sucettes roses bonbons. Tel est le calendrier réel de ton ce cirque dont ce qui est mis sur la piste cache bien ce qui se passe réellement dans les coulisses obscures du pouvoir. Le prétexte des milliards fera-t-il tomber le gouvernement Tsipras. C'est la vraie question.  

 

19:12 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je crois surtout que l'Allemagne, n'a pas supporté que la Grece se braque avec quoi qu'on pense un Mr Tsipras en vrai homme politique, j'habite en Belgique et je ne vois aucun homme politique qui lui arrive à la cheville. il avait des convictions il a été jusqu'au bout. maintenant le monde de la finance qui gouverne de fait le dossier.cette crise m'a ouvert les yeux, j'ai appris énormément sur tout ce qui a trait à l'Europe.l'argent, l'euro, les commissaires, les technocrates ,le monde de la finance, pas de social depuis 30 ans ?

Écrit par : vandercapellen | 13/07/2015

Je pense comme vous.

Écrit par : mik | 15/07/2015

Les commentaires sont fermés.