mik dupont UA-70672535-1

14/07/2015

Ne pas céder au découragement

aigle.jpgCe qui vient de se passer en Grèce et le catalogue d'horreurs signé  par un Tsipras ayant le révolver allemand sur la tempe a de quoi me mettre en rage. Pire engendrer un découragement paralysant. Comment soutenir celui qui a résisté comme nul autre dirigeant n'a jamais pu le faire et condamner ce qu'il a dû signer? L'exercice est presque schizophrénique! Comment faire pour ne pas désespérer? Probablement en acceptant une espèce d'armistice.  Alexis Tsipras, encore très populaire au sein de la population qui lui reconnaît qu’il s’est battu "comme un lion"  et qu’il "a sauvé la place de la Grèce dans l’euro zone", va donc probablement jouer l’attente. Celle, entre autres, de voir se renforcer la détermination d'un peuple battu et humilié par le succès d'une même révolte dans des pays plus importants comme l'Italie, l'Espagne.  Trouver aussi l'espoir dans l'histoire qui démontre que la puissance alterna souvent avec la déchéance en peu de temps. En restant vigilant, mobilisé et actif dans toutes les actions visant à s'opposer à des lois d'austérité pour le peuple et des lois de privilèges pour une minorité de nantis. Au catalogue des mesures cruelles et inhumaines dicté par des lobbyistes, des banques faillies renflouées, et leurs valets politiques eunuques, il faudra aussi réveiller une autre humanité. Mettre en exergue  et à côté des calculettes de profit d'autres chiffres, ceux des augmentations des suicides, des maladies graves, de la misère dans ce pays. La machine à trahir les peuples sur un "petit" pays qui vaut 3% du PIB ne pourra être mise hors d'état de nuire que la solidarité de nous tous et la résistance organisée d'autres peuples. La façade européenne ne s'est pas écroulée mais elle a montré une solidité toute relative du mortier allemand.

12:00 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.