mik dupont UA-70672535-1

17/07/2015

Les nouveaux nobles 2015

nobles.jpgNous n'en ferons pas un fromage car je trouve la chose plutôt comique. Que le monde des gens "biens", trop souvent associés aux gens de biens s'amusent et se glorifient à porter des titres qui résonnent bien dans les salons cossus du pouvoir ou de l'art ne me gêne pas. Par contre cette symbolique d'un autre âge me parait confirmer la constance d'une relation de pouvoir, d'argent, de privilèges, de naissance contraire à l'égalité constitutionnelle de tous les citoyens. Si la nouvelle carte de visite ornée d'un blason des nouveaux comtes (Administrateurs d'un comté), de barons (Hommes libres. Possesseurs d'une terre (propriétaire) et de chevalier (Cadets de bonne famille ; fonctionnaires ; qui possède un cheval (une voiture) ne correspond plus à ces références d'un autre âge, elle persiste à maintenir largement la valeur d'un individu à sa fortune. Nous sommes encore loin d'une époque égalitaire, même si les titres, en principe, ne peuvent être utilisés pour des passe-droits ou privilèges.  Les titres demeurent utiles pour fréquenter des milieux mondains et d'affaires avec un certain nombre de pratiques sociales et culturelles. Le raffinement y est de mise, même si, ne nous y trompons pas, le décor glamour et les couverts d'argent n'empêchent pas la pratique de propos de concierges mis dans une forme bêtement plus élégante! Notre responsabilité dans la poursuite de cette coutume obsolète n'est pas absente. Si les titres de noblesse continuent d'avoir la cote c'est aussi parce qu'ils continuent de fasciner ceux qui n'en ont pas. Ils engendrent encore cette fameuse vie par procuration dont je parlais dernièrement. Ce côté fascination n'est, à mes yeux, qu'un demi-mal. Ce qui est plus grave est que certaines familles nobles ont gardé la main mise sur notre économie. Sur les 15 familles les plus riches de Belgique, dix d'entre elles font partie de la noblesse. Noblesse ancienne comme les Spoelberch (numéro 1- AB Inbev) ou nouvelle (comme Albert Frère). Autant savoir… puisque notons au passage que parmi les nouveaux chouchoutés et titrés  du palais on retrouve l’ancien vice-président de Total ainsi que  le patron de Solvay et l’ancien président de la FEB!

08:53 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.