mik dupont UA-70672535-1

21/07/2015

Te Deum à Liège

delville.jpgJ'avoue assister depuis quelques années au Te Deum à la cathédrale de Liège, bien plus par curiosité et observation que par conviction. Lors de l'épiscopat d'Aloys Jousten, je m'y sentais plus à l'aise que sous celui, encore, nouveau de Jean-Pierre Delville. Le précédent évêque avait toujours un mot d'accueil envers croyants et non- croyants présents. Le cérémonial était bien plus œcuménique avec la présence de représentants d'autres cultes. Il était aussi plus simple. Le nouveau " Monseigneur" aime de toute évidence arboré mitre et crosse et présider la cérémonie depuis son "trône". Son discours du jour a évoqué longuement l'encyclique "écologique" du pape François. Envie de devenir archevêque?  Bref, un Te Deum entièrement et exclusivement catho, où on se demande ce que viennent y faire les autorités laïques. Une preuve aussi que nous sommes toujours bien dans une confusion totale de la séparation de pouvoir entre Eglise et Etat. Mais voilà, nous sommes aussi dans le surréalisme belge. Les incohérences en font partie. Je ne sais comment nos ministres NVA peuvent chanter la brabançonne avec le " Nous le jurons, tous, tu vivras! Tu vivras toujours grande et belle et ton INVINSIBLE unité aura pour devise ETERNELLE: le Roi, la Loi, la Liberté"! Alors pourquoi pas voir Demeyer, Marcourt et autres compagnons maçons chanter " Nous te louons, toi notre Dieu, nous te reconnaissons comme Seigneur"! Oh sacré bordel que notre Belgique…

12:39 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.