mik dupont UA-70672535-1

23/07/2015

L'eurêka du budget

budget.jpgNotre gouvernement va donc dévoiler son accord budgétaire. Point besoin d'attendre sa conférence de presse pour deviner les mesures. "Barre à droite toute". La TVA sur l'électricité, petite bataille gagnée par la gauche sous Di Rupo, va retrouver son taux de 21 au lieu de 6%. Il valait mieux toucher les consommateurs que de toucher au juteux marché d'une l'électricité passée au secteur privé. Le privilège de remplir les poches de ses actionnaires est sauvegardé. Ceux-ci  et leurs apparentés n'ont pas à se faire de bille. Pas de taxe des millionnaires, pas de taxe sur la fortune. Nos édiles ont simplement trouvé une petit impôt supplémentaire sur ceux qui voudrait s'enrichir trop vite par des plus-values trop rapide. On ralentit le casino, mais la salle de jeux est bien protégée et reste largement ouverte. On promet juste de surveiller un peu plus celles de paradis étrangers.  Pour ceux qui n'ont pas les moyens de jouer, vous et moi, on diminuera leur taxation. Miracle! Pardon mirage, car nous allons gagner des cacahouètes. Rendez-vous compte, les petits et moyens revenus, grâce à la modification des tranches d'imposition à l'IPP,  vont gagner 100€ par an ( dixit le généreux Rynders)! De quoi donc "rebooster" la consommation! Par contre, au nom de la très sainte compétitivité, les patrons vont voir leurs charges diminuer par la réduction des cotisations sociales de 33 à 25 %. Mais pas de souci à se faire, nos ministres vont veiller à notre meilleure santé. Les accises sur le diesel, le tabac, les sodas, l’alcool, seront augmentées. Cette écologie est bon prétexte pour vider  encore un peu plus le fric des petites poches. Eurêka, le gouvernement a ainsi trouvé le moyen de relancer l'emploi, dans le pur style de ce crétin de Verhofstadt qui nous en avait promis 200.000 qu'on attend toujours. Idem pour  les promesses jamais tenue de la gauche de Di Rupo appliquant les mauvaises recettes de Reynders. Pour nous faire encore mieux avaler ses recettes immondes, injustes, rien de tel que de les annoncer en période de nos vacances. On s'assure ainsi du silence des citoyens. Et pour ne rien gâcher au faux  jeu démocratique du parlementarisme, on fera voter, au pas de charge,  la potion magique qui tue les gens du bas peuple et offre soleil garanti aux nantis. Et dès la rentrée, on veillera à maintenir le sommeil du peuple, par les feuilletons de plus belle la vie, de l'amour dans le pré, de top chef et des rêves par procuration du Lotto  ou par la vie de celles et ceux dont la peopolisation fait le buzz dans les chaumières. La boucle est bien bouclée. Serrez vos ceintures.

09:28 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.