mik dupont UA-70672535-1

27/07/2015

Agression à Reims pour tenue en maillot de bain

 

Jmaillot.pnge ne sais plus qui disait que le cul et les écus dirigent le monde.  Pour ce qui est des écus, je n'en ai jamais douté. J'étais plus sceptique pour le cul! Je ne sais encore s' il dirige vraiment le monde, mais en tout cas, le dernier exemple du buzz que fait cette agression dans un parc à Reins d'une jeune femme, rapportée ce samedi par la presse locale, par un groupe de jeunes femmes qui ne supportaient pas de  voir une autre en maillot de bain, prouve par son avalanche de visions et de commentaires que le cul fait toujours recette et pas seulement dans le porno! Que l'agression  suscite une réprobation légitime, voilà qui est bien normal. Que cela fasse un tel foin médiatique est plus inquiétant. Plus inquiétant encore le fait de conclusions hâtives sur les éventuelles motivations religieuses de l'agression, alors que l'enquête était en train seulement de se faire. Intolérable donc de stigmatiser une communauté ou une autre pour un acte commis par quelques-unes sans même connaitre le fond de cette affaire. Toujours cet émotionnel brisant le recul nécessaire à la vérité. Ou pire encore une récupération politicienne et raciste. Selon d'ailleurs  les derniers éléments de l'enquête, ni la victime, ni les auteurs présumés des faits n'ont fait état d'un mobile religieux ou moral qui expliquerait l'altercation. De plus, il n'y a pas eu mort de femme, (la jeune victime s'en est tirée avec quatre jours d'incapacité de travail), ce qui ne pardonne pas l'acte mais oblige cependant à le relativiser. Faire d'une femme en maillot dans un parc public mérite-t-il tout un débat moral? Faire de cette affaire de fesses un peu dévoilées la une des médias et réseaux sociaux est inquiétant par rapport à des enjeux de société nettement plus importants que l'autorisation ou non, de la pudeur ou impudeur de fesses à l'air. Pour ma part, je n'y vois qu'un simple fait divers malheureux qui n'aurait jamais dû quitter son signalement dans une presse locale. Consciemment ou non, celles et ceux qui veulent en faire une grosse "affaire" ont dans la tête des intentions morales ou religieuses. Gardons raison et trouvons ailleurs les bases d'un vrai débat éthique, y compris de cultures différentes sur la perception du corps de la femme.

 

00:05 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.