mik dupont UA-70672535-1

24/09/2015

Les nouveaux gouverneurs

 

smitz.jpgjamart.pngLe remplacement de certains gouverneurs ne fait pas, avec raison, couler beaucoup d'encre. Il faut dire que cette fonction relève d'une autre époque. Le citoyen est pourtant en droit de se demander si elle a encore sa place dans une Belgique régionalisée. Idem pour les autres institutions provinciales. Sans vouloir tomber dans des slogans plus ou moins démagogiques et faciles, notamment sur le coût de ces "structures" administratives, avouons qu'il serait temps de mettre fin à une "réflexion" très longue de nos gouvernants successifs qui n'a abouti jusqu'à présent qu'à des réformettes et non à un remodelage , à une restructuration, voire à une suppression, de ce niveau politique intermédiaire. Le temps de la décision aurait pu être facilité  par les  trois nouvelles nominations des gouverneurs de Liège, Brabant wallon et Luxembourg. Rien n'a été fait. Le gâteau politique a bien été conservé et partagé pour donner à chaque parti sa part. Les présidents de nos principaux partis politiques,  maîtres souverains en la matière, ont fait leur choix.  Alors qu'ordinairement, il s'agit de faire nommer des bons et loyaux serviteurs du style de H.Jamart pour le MR, B. Lutgen ( CDH) a  été plus surprenant dans son choix. Loin d'une figure connue et très  engagée en politique, il a choisi un juriste ( bastognard, comme par hasard) qu'il dit " rassembleur". Très bien, mais pour rassembler quoi? Les guerres de clans à Bastogne? Qui sait, mais ne faisons pas de suite un mauvais  procès d'intention sur celui qui a fermement refuser de faire entrer son parti dans un gouvernement avec la NVA, alors qu'il aurait pu y obtenir quelques ministres. Le dire uniquement intéressé par le gâteau politique serait donc injuste. Le "timide" engagé politique, Olivier Schmitz déclare, lui, vouloir relever un fabuleux défi qu'il ne pouvait décemment refuser. Vrai que ce défi est aussi bien payé puisqu'un gouverneur peut tabler sur un salaire net mensuel de l'ordre de 7400€.  Un poste, qui plus est, est attribué jusqu'à l'âge de la pension et sans élection!

 

08:13 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.