mik dupont UA-70672535-1

13/10/2015

A propos de l'Intégrisme des religions

 

intégrisme.jpgNos grands défenseurs de la "culture" chrétienne et pourfendeurs de la  religion musulmane ont souvent, me semble-t-il,  peu de connaissances historiques et ignorent le long chemin que notre société a du parcourir pour se libérer plus ou moins de "l'emprise" de la religion sur leur vie personnelle et collective.  Grâce à une question de mon ami Hubert Hedebouw, je relisais une encyclique du pape Pie XI. Ce pape n'est pas du Moyen-âge. Il est mort le  10 février 1939. Hallucinant. Je cite: "Une fête célébrée chaque année chez tous les peuples en l'honneur du Christ-Roi sera souverainement efficace pour incriminer et réparer en quelque manière cette apostasie publique, si désastreuse pour la société, qu'a engendrée le laïcisme. Dans les conférences internationales et dans les Parlements, on couvre d'un lourd silence le nom très doux de notre Rédempteur; plus cette conduite est indigne et plus haut doivent monter nos acclamations, plus doit être propagée la déclaration des droits que confèrent au Christ sa dignité et son autorité royales". Plus hallucinant encore: "Les Etats, à leur tour, apprendront par la célébration annuelle de cette fête que les gouvernants et les magistrats ont l'obligation, aussi bien que les particuliers, de rendre au Christ un culte public et d'obéir à ses lois. Les chefs de la société civile se rappelleront, de leur côté, le dernier jugement, où le Christ accusera ceux qui l'ont expulsé de la vie publique, mais aussi ceux qui l'ont dédaigneusement mis de côté ou ignoré, et punira de pareils outrages par les châtiments les plus terribles; car sa dignité royale exige que l'État tout entier se règle sur les commandements de Dieu et les principes chrétiens dans l'établissement des lois, dans l'administration de la justice, dans la formation intellectuelle et morale de la jeunesse, qui doit respecter la saine doctrine et la pureté des mœurs". Ceci ne devrait-il pas nous inciter à nous battre non pas par un rejet pur et simple de qui nous parait aujourd'hui incompréhensible et dangereux, mais bien d'abord par une compréhension historique et la nécessité de laisser le temps au temps faire son chemin? Cela ne veut point dire rester passifs. Cela veut surtout dire favoriser la connaissance, la transmettre par tous les moyens. C'est la meilleure arme à utiliser. Nous ne parviendrons pas à combattre l'intégrisme en retournant dans une autre forme d'intégrisme que sont l'intolérance et le repli sur soi.  Peut-être bon aussi de rappeler que les propos papaux  de l'époque ont comme intention de  mettre un frein à la montée du communisme, du fascisme et du nazisme en Europe… On connaît le résultat!

 

10:48 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.