mik dupont UA-70672535-1

28/11/2015

Le capitalisme vu à travers la dynastie Empain

empain.jpgLa RTBF proposait hier un film captivant sur la dynastie fracassée des barons Empain. Sous la face sympathique de son dernier représentant, Edouard-Jean "Wado", nous y découvrions en premier lieu la vie tumultueuse des capitaines de l'industrie de cette famille où amour, non amour, haine se taisaient pourvu que les énormes fortunes amassées demeurent au sein d'un clan familial pourtant déchiré. Mais à travers la saga des "saints" ou débouchés et noceurs Empain, nous pouvions découvrir toute l'horreur du capitalisme et du colonialisme. Face à la caméra, "Wado" évoquait sans complexe l'histoire de ses ancêtres parvenus à la reconnaissance sociale d'une bourgeoisie grâce à la fortune construite par les mains de travailleurs qu'on n'hésitait pas à exploiter, sous prétexte de progrès et de créations industriels. Pour le spectateur plus attentif à une histoire de la Belgique à travers le prisme des trois générations de cette riche famille, nous pouvions comprendre tout le décalage des possédants persuadés, sans complexe , de participer au progrès d'un pays par l'exploitation de sa main d'œuvre et par le pillage des matières premières des pays coloniaux soumis à un racisme meurtrier. Etonnant de voir encore subsister une inconscience éthique dans la tête de l'ancien playboy de cette dynastie à la mode "Dallas". L'ancien kidnappé au doigt coupé osait trouver injuste le "vol "partiel de son empire par des nationalisations! C'est que la richesse créée par des travailleurs peu payés et exploités devait revenir, dans sa logique de capitaliste, à ceux qui par le génie des affaires et des relations pouvaient amasser de colossales fortunes et se permettre, par leur "intense travail", des vies débauchées ou charitables. Si la dynastie fracassée des Empain s'éteint, il demeure encore  un système capitaliste qui en crée d'autres, en dehors de toute justice sociale. Le petit doigt coupé du sympathique et "malheureux" Edouard-Jean est finalement peu de chose à côté de ce qui n'est toujours pas arrivé: couper la tête du système capitaliste!

06:54 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.