mik dupont UA-70672535-1

06/12/2015

Elections françaises ( Ier tour)

régionales.pngAlors que nous entendons les blablas et les grands mots usés et obsolètes se perdre, une fois de plus, dans les subtils calculs politiciens de luttes des places, il y a, me semble-t-il, plus grave encore que la montée du FN. La gravité vient de ce qui est à peine évoqué: les motivations du vote. Comment ne pas s'inquiéter des priorités accordées au terrorisme, au chômage, à la délinquance, à la sécurité. La majorité des français, comme celle probable des belges, s'est écartée des priorités de lutte sociales pour basculer dans le camp des faiseurs de peur. Qu'on le veuille ou non, qu'on le regrette ou non, ce qui compte pour chaque individu (je choisis ce terme plutôt que celui de personne) est d'avoir le sentiment que sa vie est protégée. Cette aspiration primaire est un fait et elle est légitime. Mais ce qui me met en colère est l'amplification tant médiatique que politique du climat d'insécurité et des mesures prises qui ne répondent pas à la sécurité dont nous avons besoin. Tant la droite que la gauche en France reçoivent aujourd'hui en boomerang ce qu'elles ont semé en adoptant des politiques d'austérité au niveau social et celle de leur stratégie militaire de guerre. Le terreau du terrorisme s'est essentiellement développé sur ces deux terrains importants. Comment ,dès lors que tous les regards sont focalisés sur des avions de chasse bombardant Daech, des militaires patrouillant les rues du pays, des déclarations d'état de guerre, des manifestations citoyennes interdites, des états d'urgence décrétés avec ses conséquences de limitation de liberté, s'étonner de voir les citoyens se tourner vers les solutions extrémistes et simplistes du FN. Comment s'étonner qu'une improvisation de l'accueil des flots de réfugiés ne soit pas de nature à conforter un sentiment égoïste, individualiste, nationaliste? Comment par sa politique d'austérité à l'européenne, avec tout ce qu'elle comporte d'injustices et d'inégalités creusant le fossé entre des riches toujours plus riches et des pauvres toujours plus pauvres, ne pas assister au succès des prometteurs et promoteurs de la manière forte pour éradiquer ce qui est présenté comme premiers dangers? Comment mobiliser l'opinion sur les grands enjeux de la planète, sur le détricotage de leur sécurité sociale au profit de la fausse image de leur sécurité physique, de leur misère de vie ne venant pas des réfugiés mais de la mauvaise répartition des richesses? Cette mobilisation est un raté aussi pour la gauche de la gauche et son front commun, peu favorisés, il est vrai, sur le terrain médiatique. Ce qui se passe en France est significatif de la montée de l'extrême droite en Europe. C'est encore plus effrayant que le terrorisme car cela se passe dans un climat où tous les ingrédients de guerres économiques, sources de guerres armées sous étendards patriotiques, sont réunis. Je n'ai que mon optimisme d'action pour vaincre mon pessimisme de pensée!

22:39 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.