mik dupont UA-70672535-1

11/12/2015

Continuer à croire au changement

sondage.pngA lire le dernier baromètre politique de notre pays, nous pourrions croire à l'impossibilité du changement. Le climat reste morose, à l'image de cette impossibilité d'un accord pour empêcher le réchauffement catastrophique de notre planète et celui d’un terrorisme risquant d'être prétexte à limiter nos droits démocratiques. La NVA, si proche d'une politique à la Marine Le Pen, a beau se "tasser", il reste la principale force politique en Flandre. De plus, rien de réjouissant de voir le Vlaams Belang reprendre vigueur. Bruxelles et la Wallonie jouent toujours au yoyo PS-MR pour garder la place de premier parti. Rien de bien nouveau, sinon la montée constante et significative d'un PTB qui démontre sa maturité dans la crise sécuritaire, pointant les racines du vrai danger et prônant des mesures autres que celles à la petite semaine. Un PTB qui ne lâche rien dans ses combats sociaux et économiques, souvent trop mis en sourdine par les partis traditionnels. Voilà qui est encourageant pour l'observateur engagé que je tente d'être comme sympathisant attentif de ce parti dans son discours, son fonctionnement, son action. L'espoir d'un vrai  et heureux changement continue donc de pointer d'une façon totalement opposée à la montée dangereuse du FN chez nos voisins. A quand une implantation PTB, semblable à celle du Centre et du Sud, en Flandre où son progrès semble plus long à obtenir? Son président Mertens ne manque pourtant pas de compétence, sans avoir l'immense charisme d'un Raoul Hedebouw. Il mérite l'écoute et l'adhésion. Mais patience… Les mouvements citoyens de gauche s'implantent bien aussi dans le nord du pays et nous pouvons nous réjouir du tournant plus à gauche, encore timide mais réel, du SP. A, alors que Groen vient se décrédibiliser en s'alliant à la NVA pour l'obtention d'un échevinat à Deurne. Espérons que cette immense et grave gaffe locale n'empiète pas trop sur la politique progressiste dont ce parti se dit appartenir. Mais si l'espoir du changement reste permis, ne nous faisons aucune illusion sur un déboulonnage du gouvernement actuel et de son fantoche Michel liés pieds et mains à un De Wever admirateur de Le Pen, valet de la VOKA invitant Sarko au nouvel-an, mais aussi d'un Reynders, serviteur des riches et ami des princes arabes! Le combat restera long, mais nous ne lâcherons rien!

21:11 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.