mik dupont UA-70672535-1

19/12/2015

Marre des généreux semeurs ou saints guérisseurs de misère

léa.pngviva for live.pngLe roi et la reine au resto du cœur, la princesse Léa sur la piste d'un cirque pour susciter la charité envers des handicapés, le "viva for live" de la RTBF pour les pauvres petits enfants, qu'est-ce que ça peut me faire râler. En fait, le caritatif est devenu un produit marketing ou un faiseur d'audience basé sur l'émotion bien plus que sur la raison. Car plutôt que d'exposer le pourquoi de la pauvreté on préfère la soigner par des bouts de ficelles. Et de reprendre l'expression bien connue de Helder Camara: " quand je fais l'aumône, on me dit que je suis un brave homme et quand je demande pourquoi il est pauvre, on me dit que je suis communiste"! La RTBF ferait donc mieux, à partir de ses gestes généreux, de sensibiliser et d'informer sur les mécanismes politiques qui mènent à la pauvreté. Mais comme le service public est ici au service de la pensée unique, la RTBF se gardera bien "d'attaquer" les politiques gouvernementales aussi bien régionales que fédérales. Y en a marre de ce défilé des princes et princesses, des artistes en mal de popularité du style du détestable Bruel et Cie qui font de la promo par la voie de la misère. Marre de faire pleurer dans les chaumières et de donner bonne conscience à ces aristos, bourgs ou encore aux midinettes ou grenouilles de bénitiers en tout genre. Marre d'entendre la classe populaire se pâmer devant "place royale" et le gentil et dandy Watelet du " ça c'est du belge"! Marre de voit la naïveté de cette vieille dame du resto du cœur s'exclamer au micro de la RTBF: je suis royaliste, parce que mes aïeux l'ont toujours été! Marre de voir tous ces bouffeurs de fric venir se montrer généreux. Marre de ceux qui jouent sur la fibre du vivre par procuration et les illusions d'un avenir de star, de princesse ou du scandaleusement riche de la loterie. Arrêtons ce mauvais cinéma! Sortons dans la rue pour exiger une autre politique que celle qui produit cette pauvreté qui nous fait pleurer face à "nos" pauvres et qui bien souvent remballe ceux venus d'ailleurs. Et oui parce que, même sur ce terrain de pauvreté, la concurrence se fait bien présente. Manifester et informer valent mieux que les quelques euros donnés. Canoniser Mère Térésa, c'est bien mais n'est-ce pas simplement canoniser le fait de crever avec dignité sans avoir eu accès à la dignité de vivre? La solution n'est pas dans la dévotion mais bien dans la révolution!

09:05 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.