mik dupont UA-70672535-1

09/01/2016

Les flonflons de la République

janvier1.jpgNous allons encore être bombardés de la médiatisation des flonflons d'une république et de médias qui aiment jouer sur l'émotion. Hollande, Vaals et Cie continuent d'entretenir le choc d'une abjection meurtrière, barbare, qu'ils ont pourtant alimentée par leur politique internationale d'alliances. Leur ingérence dans des conflits arabes, sous couverts de soutenir les droits démocratiques, n'a fait qu'empoisonner de vieilles luttes fratricides. Ne nous faisons aucune illusion, la solution ne viendra pas par l'occident. Elle viendra des pays arabes. Elle ne viendra pas par nos bombardements aériens, alors d'ailleurs que tout le monde s'accorde sur le fait qu'une guerre ne peut se gagner que par des forces terrestres. La solution militaire sur le long terme ne viendra pas au bout du djihadisme. Les déclarations guerrières de Hollande et de ses alliés américains ne font que diviser des populations partagées entre un appel à l'aide et un rejet d'un néo-colonialisme. Et quand bien même l'Etat islamique viendrait à être éliminé, il en resterait encore des dizaines derrière. Le combat contre le radicalisme et les djihadistes, s'il veut être efficace, ne viendra que du monde musulman lui-même. Je pense, à la suite d'experts s'y connaissant mieux que nous, que nos pays doivent surtout favoriser, que les pays de la région de l'Iran à l'Arabie Saoudite en passant par la Turquie « assument leur responsabilité et appuient beaucoup plus leur réaction contre le djihadisme ». Par contre, nous pouvons certainement mieux combattre le radicalisme islamique qui s'installe chez nous via des mesures qui ne soient pas uniquement sécuritaires. Que ce soit d'ailleurs dans les pays musulmans ou les nôtres, nous oublions trop souvent les questions socio-économiques. Il n'y a pas que l'idéologie qui radicalise. C'est aussi la pauvreté, le dénuement qui fait que les gens s'engagent dans les rangs des groupes radicaux. Mais qu'est- ce que des Hollande ou Charlot ou encore les gouvernants européens ont comme projet politique à associer à la lutte armée? Nada de nada, sinon des politiques de profits mal partagés et des manifestations en trompe l'œil, comme encore celle dont ils vont nous gratifier aujourd'hui au son d'une marseillaise qui appelle au sang. Ils savent que les flonflons républicains éteignent mieux la révolution et les discours d'un Mélenchon que des discours profonds sur l'état de la nation. Alors vraiment marre de toutes ces manifestations bidons.

10:33 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.