mik dupont UA-70672535-1

02/03/2016

Le carnaval américain

amérique.jpgLes élections primaires américaines ne sont qu'un mauvais grand show d'une démocratie capitaliste qui n'en est pas une. Le choix ne se fera qu'entre la peste et choléra. Si le succès relatif de Sanders peut mettre un peu de paume sur les plaies représentées par Trump et Clinton, il reste que cet homme continue d'appartenir à la nomenklatura du parti démocrate et entre dans son jeu de dupes. Qui peut encore croire à l'existence d'une gauche qui serait capable d'apporter une justice sociale via un parlementarisme? Les hémicycles ne sont que des pistes de cirque où s'agitent les marionnettes actionnées par les mains des corporations, des militaro-industriels, des lobbyistes et Wall Street. La déception après l'emballement pour un Obama risque bien de se renouveler. "Les Démocrates comme les Républicains ont l’intention de continuer l’assaut contre nos libertés civiles, l’expansion des guerres impérialistes, le pouponnage de Wall Street, la destruction de l’écosystème par l’industrie des combustibles fossiles et la paupérisation des ouvriers. Tant que les Démocrates et les Républicains restent au pouvoir, nous sommes condamnés", comme l'écrit justement Christopher Lynn Hedges, journaliste et auteur américain. L'histoire nous montre que les véritables changements de société se sont faits par la rue et la désobéissance civique. Rien de neuf ne sortira d'une élection présidentielle ou d'un nouveau Congrès américain. Il en va de même en Europe où les partis de gauche se meurent parce qu'ils ont rejoint le camp des fausses confrontations dans des hémicycles pourris aux mains d'oligarques de la finance qui parviennent même à maîtriser le champ de la communication. Il n'y a rien à attendre dans cette fausse course. Aucun suspense. On ne peut, hélas, que s'amuser de ce carnaval où des clowns comme Trump prouvent plus que d'autres que le ridicule populiste réussit encore à cocufier la masse populaire.

09:54 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.