mik dupont UA-70672535-1

31/03/2016

Et si en revenait à la Belgique de Grand-Papa?

belge.jpgEntre 1970 et 1990, un changement complet de génération s'est opéré. Et si un autre s'opérait aujourd'hui? Celui de la génération du "tout autre chose". Celui où Flamands, Wallons et Bruxellois refuse un nationalisme en se sentant avant tout appartenir au genre humain, comme ils viennent de le prouver dans le mouvement de solidarité suite aux attentats terroristes. Et si les faits d'hier remettaient en cause la mauvaise saga institutionnelle que nous croyions irréversible? Les faits contre le droit, c'est connu. Si les faits voulaient qu'aujourd'hui les travailleurs s'unissent parce qu'ils se sentent tous touchés par une régression sociale qui n'a rien avoir avec une différence linguistique ou culturelle! Que des intérêts communs entrecroisés unissent aussi bien les Liégeois aux Limbourgeois qu'aux Wallons et aux habitants de Bruxelles. Bref, qu'en sortant du nationalisme, imposé par la NVA et l'égoïsme des autres partis qui s'engluent dans des combats médiocres pour exercer leur pouvoir sur des petites parcelles de territoire, les partis retrouvaient une unité capable de faire passer une vraie vision de société, au-delà des petits intérêts médiocres de leur organisation interne, à l'image d'un PTB qui est encore le seul parti unitaire de ce pays entretenant une loyauté nationale. Et si la nouvelle génération voulait en finir avec cette mauvaise aventure de quarante-cinq ans? Si elle voulait mettre fin à un long peaufinage raté d'une forme de fédéralisme qui n'a servi que l'intérêt de petits politiciens ? A une époque où le nationalisme recommence à faire couler le sang, il est temps d'en finir avec des liftings institutionnels qui transforment notre pays en vrai "radeau de la méduse"! l

10:22 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.