mik dupont UA-70672535-1

19/05/2016

Totalitarisme communiste et PTB

ptb logo.jpgRidicule de voir, en permanence, dans les médias et les commentaires de lecteurs, une comparaison établie entre le totalitarisme communiste de la Corée du Nord et le PTB. Restons sérieux. Je vois mal tout à coup, le président Mertens apparaitre, tel Kim Jong-un, flanqué de ses lieutenants Hedebouw, Van Hees , Gillot, Warnier et consorts au balcon du palais royal face aux citoyens belges soumis de force et obligés de clamer la grandeur des exploits anticapitalistes de leurs nouveaux leaders! Je vois mal les grands serviteurs de la cause solidaire, du nom des Pestieau et Cie, décapiter sur cette place ou ailleurs les Michel, Lutgen, De Wever et autres opposants au nouveau régime ptbiste!!! Restons sérieux! Nous pourrions aussi caricaturer le totalitarisme capitaliste en disant que, finalement, il laisse le choix à la classe ouvrière entre: Coca-Cola et Pepsi, les taux d'intérêts de 0,1 ou 0,2 de Fortis ou ING, le hamburger Mc Do ou Quick, le tee-shirt H&M et Primark, les lunettes Affelou ou Atole, etc…! Je ne pense pas qu'il faille agiter l'épouvantail de la Corée rouge dès qu'un baromètre politique indique une montée du PTB! Les militants de ce parti ne sont que des casseurs pacifiques des privilèges que s'offrent les maîtres de la finance sur le dos des petits consommateurs et producteurs. Ils ne font que dénoncer une richesse mal distribuée permettant à une minorité de boire du champagne, de s'habiller chez les couturiers dévoués de Bernard Arnault, de placer à gros intérêts au Panama, etc., etc… Mais plus sérieusement que ces anecdotes faciles, regardons surtout la réalité d'une société qui n'a jamais autant produit de richesse et dont le fossé entre pauvres et riches ne cesse de s'agrandir au nom d'un libéralisme du marché, synonyme de régression sociale. D'un libéralisme qui au nom de la liberté individuelle et des règles du marché crée pour une majorité de citoyens le choix obligatoire d'un travailler plus pour gagner moins .Un libéralisme ne voyant que les petits que comme des assistés tandis que ses puissants militants s'asseyent en seigneurs de la science et du fric pour manager les fourmis ouvrières!!

17:50 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.