mik dupont UA-70672535-1

05/06/2016

La diabolisation du PTB ne passera pas.

Après des débats débiles RTL sur la « pendaison » toute symbolique de Charlot Michel et la naissance d’un panda dans notre pays, évitant ainsi les problématiques de fonds, le show médiatique de gens dits intelligents et experts, nous avons eu droit à une attaque bien déguisée d’un PTB qui commence à déranger très fort les édiles de droite et de gauche. Les dits démocrates commencent à paniquer au vu de l’expression du peuple trop bien relayée par un parti populaire. Ce brave peuple qui ne serait représenté que par l’élection d’une oligarchie qui s’arrange bien pour détenir un pouvoir via des programmes menteurs et à des shows de communication très bien financés. Face à la force tranquille d’un David Pestiau, représentant le PTB, nous avons eu droit à un matraquage historique sur les anciens régimes communistes, en évitant évidemment bien de faire un parallélisme avec les horreurs du saint capitalisme… Chine, Corée du Nord, Staline, tout y est passé ! De quoi faire peur en diabolisant tout ce qui peut déstabiliser le sacro-saint libre marché qui serait le seul moyen de produire une richesse. Richesse, bien entendu, tellement bien redistribuée ! Mais le gros capital finançant la chaîne privée se trompe. Cette diabolisation risque bien, contrairement à la stratégie employée, de faire encore grimper la sympathie pour un parti qui se trouve au cœur de la classe populaire exploitée et qui propose des alternatives que d’aucuns estiment irréalistes parce qu’elles sont simplement opposées à l’intérêts d’une minorité de nantis.

12:23 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Mik,
J'ai pas mis d'URL car je ne sais pas quelle est mon URL. Mais, indépendamment de cela, bravo pour ton plaidoyer et ton analyse qui sont, comme souvent, bien en phase avec l'évolution des exigences capitalistiques du gouvernement et l'évolution de la lutte que mènent les travailleurs et sympathisants du PTB ainsi que leurs représentants. J'aurais tendance à pencher de ton côté, il ne faut pas relâcher la lutte, mais les gens sont de plus en plus convaincus qu'il n'y a rien de bon dans toutes ces mesures d'austérité empiriques votées depuis qques décennies. Trop, c'est trop.

Écrit par : Catherine Beaugier | 05/06/2016

merci Catherine

Écrit par : mik | 05/06/2016

Les commentaires sont fermés.