mik dupont UA-70672535-1

13/06/2016

Panem et circenses

L'expression " du pain et des jeux " évoque l'amer mépris de Juvénal s'adressant au peuple romain, qui n’avait plus d’autres ambitions que de se voir offrir par leur empereur du pain et des spectacles. Elle peut, me semble-t-il, être aisément reprise dans le contexte actuel de notre société. Rien d'étonnant alors de voir dans nos stades les nouveaux empereurs politiques qui pour la plupart se foutent autant du foot que du peuple. Du pain et des jeux, on en veut, pour tous. Mais pas n'importe lesquels, et pas n’importe comment ! Le pain, ce peut être celui de l'ouvrier, de l'employé, du chômeur, du petit indépendant, de plus en plus en plus pauvre. Il est aussi celui d’une agriculture intensive qui épuise la terre. La Une des médias va abandonner pour peu de temps le refrain politique qui nous assène la vieille recette de la nécessaire austérité. Et on aura beau me dire que les stades peuvent devenir des hauts lieux de culture et de contestation populaire, je n'y crois pas! Ils ne participent en rien aux espaces d'éducation où dans le plaisir on peut se poser des questions autres que celle par exemple du: "les hommes savent pourquoi"; où on peut se forger une opinion, rêver un autre monde que celui de la bière qui fait oublier! Il me semble que les partis de gauche devraient, sans gâcher la fête "noir, jaune, diables", mieux en dénoncer la manipulation capitaliste. Manipulation complice des médias qui préfèrent mettre en exergue la violence de quelques hooligans que celle des émeutes de la faim de l’autre côté de la planète foot. Junéval fustigeait, il y a près de 2000 ans, ceux qui se contentaient de se nourrir et de se divertir plutôt que de se soucier de leur destin individuel et collectif. Aujourd’hui comme à l’époque, il est plus qu'urgent de reconstruire un autre modèle que celui d'une mondialisation devenue produit de fonds de placement. Bon, je ne veux pas briser la fête populaire, mais seulement un peu la conscientiser… Vive les diables!

08:55 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.