mik dupont UA-70672535-1

24/06/2016

Brexit

brexit.jpgSi je ne me réjouis pas de la victoire du Brexit, parce qu'elle risque de favoriser un nationalisme fermé et concurrentiel, je suis pourtant heureux de cette gifle sévère à une Europe qui n'a cessé, au fil du temps, de faire mal à ses peuples en ayant raréfié et insécurisé l'emploi en libéralisant une série de services publics; une Europe qui , avec son seul dogme de libre marché et du profit, s'est mise au service exclusif des banques, de la grosse finance et des multinationales; une Europe aux mains d'une caste de commissaires non élus et de parlementaires fantoches aux salaires et pensions scandaleusement élevés. Le décalage entre Bruxelles avec sa bande capitaliste et les gens ordinaires va-t-elle enfin faire comprendre à la classe politique des partis traditionnels que tous ses mensonges, ses prétextes de raison et de réalisme ne trompent plus les électeurs? Le projet européen, tel qu'il est aujourd'hui ne peut se poursuivre. Le Brexit, en cela, est positif. Si je ne jubile pas de sa victoire, j'espère que ce tremblement de terre servira à reconstruire une Europe réellement solidaire et au service des gens qui avec courage osent bousculer l'établichement politique, même si le risque d'une montée de l'extrême droite et de ses thèses nationalistes, racistes et fascistes existe.

 

09:58 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.