mik dupont UA-70672535-1

09/07/2016

Réuni à Varsovie: la théorie et la pratique de l'Otan

l_otan-en-10-pts-025.pngL'objectif fondamental de l'OTAN est la sauvegarde de la liberté et de la sécurité de tous ses membres par des moyens politiques et militaires.

POLITIQUE - L'OTAN a pour but de promouvoir les valeurs démocratiques et d'encourager la consultation et la coopération sur les questions de défense et de sécurité afin d'instaurer la confiance et, à long terme, de prévenir les conflits.

MILITAIRE - L'OTAN est attachée à la résolution pacifique des différends. Si les efforts diplomatiques échouent, elle possède les capacités militaires nécessaires pour entreprendre des opérations de gestion de crise. Celles-ci sont menées au titre de l'article 5 du Traité de Washington - le traité fondateur de l'OTAN – ou sous mandat de l'ONU, par l'OTAN seule ou en coopération avec d'autres pays ou organisations internationales.

Ça, c'est pour la belle théorie! Comme L'OTAN est une alliance de pays d'Europe et d'Amérique du Nord, il établit un lien unique entre ces deux continents pour la consultation et la coopération dans les secteurs de la défense et de la sécurité, et pour la conduite d'opérations multinationales de gestion de crise. Ne tournons pas autour du pot. En clair, la réalité veut évidemment que l'Europe soit soumise au grand gendarme du monde qu'est l'Amérique, avec les désastres que nous connaissons. Le grand méchant loup à surveiller et à boycotter reste la Russie, même si elle n'est plus communiste! Et pourtant, pourquoi préférer Obama à Poutine? L'environnement politique international a changé, la politique des Etats-Unis dans l'Otan se révèle dépassée et dangereuse. Le cap américain dans l'Otan doit pour le moins être revu en profondeur, y compris dans sa variante la plus radicale: que les Etats-Unis quittent l'alliance.

Dieu sait si je déteste Trump, mais à bien y réfléchir, pour peu sympathique qu'il soit, les Européens ont peut-être intérêt à voir ce " con" gagner les prochaines élections américaines! S'il ne fait que commencer à appliquer son programme, il mettra probablement l'Europe face à ses responsabilités en matière de défense et la laissera libre de négocier avec la Russie en fonction de nos intérêts et non de ceux de l'anglo-sphère, tandis que Clinton poursuivra la politique belliqueuse des Etats-Unis. De toute façon, ni l'un ou l'autre des candidats ne sera un bon président pour les Américains, alors autant choisir celui qui serait le moins pire pour nous!!

00:05 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.