mik dupont UA-70672535-1

14/07/2016

Quand l'hypocrisie fusionne avec sincérité…

Interview-du-14-juillet-Francois-Hollande-regrette-de-n-avoir-pas-ete-interroge-sur-les-operations-militaires-en-Afrique.jpgEn écoutant Hollande répondre, depuis l'Elysée, pour la dernière fois de son quinquennat à l'occasion de la fête nationale, sur France 2 et TF1, aux questions de David Pujadas et Gilles Bouleau, nous pouvions encore constater l'habileté et l'intelligence de cet homme osant encore affirmer être toujours "homme de gauche"! On peut se demander si, en général, les hommes et femmes politiques ne finissent pas par croire à leur sincérité malgré leur retournement de veste, la disparition de leurs promesses électorales et la gestion réelle de leur politique. Ils parviennent à croire que leur bilan correspond à une impossibilité de faire autre chose que de servir le capital et qu'il n'y a donc aucune hypocrisie à la trahison. Défendre son bilan présidentiel relève de la schizophrénie. Considérer comme progrès social la loi El Khomri tient de la déconnexion totale avec la réalité et la négation d'une contestation populaire qui n'aurait donc pas bien compris ce progrès et devrait retourner à une école pour les nuls. Et pour son actualité de coiffeur, il s'en tire avec une pirouette face à ceux qui voudraient couper les cheveux en quatre, déclarant, probablement avec raison, en assumer la responsabilité mais en l'alignant avec la baisse de son minable salaire de 30% et une baisse significative de quelques millions du budget de la maison Elysée.

17:33 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.