mik dupont UA-70672535-1

20/07/2016

Le discours du Roi

discours roi.jpgQue sa majesté m'excuse, mais comment être crédible quand vous déclarez, avec raison que: " Tous ces événements révèlent des fractures au sein même de nos sociétés. Entre riches et pauvres. Entre jeunes et moins jeunes. Entre ceux qui ont accès à l’information et à la connaissance et ceux qui en sont dépourvus. Entre ceux qui se sentent chez eux et ceux qui sont à la recherche d’un chez-soi. Entre ceux qui prennent les devants et ceux qui ont peur de perdre", alors même que votre discours reçoit l'acquiescement des auteurs de ces fractures? Un peu facile de nous " encourager à renforcer tout ce qui contribue à la cohésion et la justice dans notre société" quand on est riche...Si c'est la cohésion pour subir sans révolte, sans colère et sans action les lois d'un gouvernement qui ne plume que celles et ceux qui possèdent déjà le moins: c'est NON. Un peu facile d''exhorter les jeunes à chercher" de plus en plus le bien-vivre ensemble avant le confort matériel" quand votre premier Ministre leur supprime des allocations d'attentes et les remet en dépendance de parents qui n'ont pas votre fortune! Et comment "garder confiance - en nous-même, dans les autres, et dans nos institutions" quand notre gouvernement saccage les services publiques, précarise l'emploi, favorise une médecine à deux vitesses? Comment prétendre que La Reine et vous constatez quotidiennement le dynamisme et l'engagement des associations sociales et civiles, sans prendre conscience que tous ces dévoués œuvrant à secourir ne font pas leurs preuves, mais prouvent surtout la carence des politiques publiques qui font supporter par le privé ce qui relèvent de leur mission première de solidarité. Vous voyez, même en étant généreux et honnête, on ne peut vraiment comprendre la rue quand on nait dans un palais ou un château! Nous ne vous demandons pas d'être pauvre, ce qui ne suffit pas pour être solidaire et juste, mais nous nous demandons comment une démocratie peut encore admettre le pouvoir, même réduit, transmis uniquement par la noblesse du sang. Alors j'ose dire: Vive la république dont d'ailleurs ( qui sait?) vous feriez peut-être un bon président…

16:19 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.