mik dupont UA-70672535-1

03/08/2016

Le mauvais match Clinton-Trump

clinton-trump.pngTous les jours, ou presque, nos médias nous servent les petites phrases assassines et croustillantes des deux candidats sensés diriger bientôt les USA. La campagne électorale américaine, même si elle bat des records de production de paillettes et d'anecdotes dignes des contes de Wall Disney, n'est évidemment pas la seule du genre. Toute la vie politique repose de plus en plus sur une peopolisation ou poubellisation de ses acteurs, bien plus que sur le contenu de leur programme. De quoi esquiver tout débat de fond. Plus grave encore est de nous faire croire que notre histoire dépend du charisme, de l'habileté, de l'intelligence des grands hommes, rois, princes ou présidents mis à la tête d'un pays. Pas facile d'éviter ce piège alors que la vérité est tout autre. Les grands changements historiques n'ont jamais été que la résultante de grands mouvements de masses. Mais ça, on l'occultait bien dans nos livres d'histoire et aujourd'hui encore, y compris dans la majorité de nos médias merdiques, principaux relais d'une classe élitiste qui a tout avantage à focaliser notre attention sur l'accessoire en nous laissant ignorants sur l'essentiel. Avouons que nous connaissons très peu ce qui différencie véritablement Clinton de Trump, sinon quelques points mis en avant par les médias. Et pour cause, car je ne suis pas sûr que les candidats le sachent vraiment eux-mêmes. Tous deux ne sont que des girouettes. Ainsi, Clinton alors qu’elle était farouchement opposée au mariage gay, a tourné casaque quand il s’est avéré qu’une telle position était intenable dans les États-Unis d’aujourd’hui. De même, autrefois libre-échangiste et épouse d’un président qui valida l’ALENA, Clinton s’est mise à critiquer farouchement l’accord de partenariat transpacifique pour lequel elle avait pourtant fait du lobbying en tant que ministre des Affaires étrangères. Et que dire de ses modifications de prises de position en absorbant maintenant les revendications les plus populaires de Bernie Sanders… Trump ne vaut pas mieux. On a notamment vu ses changements de position sur l’interdiction de visas pour les musulmans et le salaire minimum. Ne soyons pas naïfs. Tous les deux mènent une campagne personnelle, pas politique. Ils ne sont pas là pour détailler un programme et se fichent de changer d’avis. Alors plutôt que de regarder ce faux et mauvais combat entre peste et choléra, nous ferions mieux de nous informer sur leur entourage politique et leurs soutiens. Nous ferions mieux de nous informer sur les mouvements qui ont soutenu la candidature de Sanders en qui des millions d'américains voyaient et exigeaient un véritable changement de société. Aucun homme ou femme politique n'a jamais été providentiel et ils ont toujours fini par décevoir. Autant alors ne pas nous contenter d'élections souvent bidons. Il est préférable de rejoindre des mouvements associatifs et politiques, seuls capables d'apporter de vrais changements.

17:59 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.