mik dupont UA-70672535-1

18/08/2016

Burn-out d'informations!

surinformation.jpgIl ne faut pas être savant pour constater que nous sommes plongés en permanence dans un système de surinformation essentiellement développé par Internet et les réseaux sociaux. Difficile de faire le tri et presqu'impossible de bien contrôler totalement ce qui est véhiculé et que parfois nous reproduisons bien trop vite. Pas simple d'être éclairé et encore moins d'être éclaireur dans un mouvement de plus en plus accéléré où une information en chasse vite une autre, avant même de nous donner le temps de la réflexion. Or, nous savons que l'immédiateté est souvent mauvaise conseillère. Il me semble important d'en prendre d'abord conscience, de dire non au traitement réflexe et de construire notre propre système d'information. Utile aussi de reformuler à notre sauce une information qui nous parait intéressante plutôt que toujours la diffuser par un simple coller-copier! Trop d'info tue l'info… Elle n'est pas toujours un bien et peut être polluante. Est-ce toujours mes attirances monastiques qui me font dire aujourd'hui que face à la surcharge informationnelle des réseaux sociaux, il serait parfois utile et bon de se déconnecter pour retrouver le sens du monde, de ses valeurs essentielles, loin des agitations qui envahissent en permanence notre quotidien? Mais que cela ne plonge pas dans une nostalgie du passé. Le fait d'une augmentation du volume d'information n'est pas nouveau. C’est le corollaire de chaque révolution des médias et ce depuis l'imprimerie. L’homme a toujours eu à sa disposition plus de contenus qu’il ne pourrait consommer en une vie entière. Mais vrai que de nos jours, il y de quoi avoir une fameuse overdose d'infos! Evitons là en gérant au mieux son flux, en aiguisant notre sens critique par des recoupements d'infos et en étant conscients de leurs origines subjectives, idéologiques, éthiques, économiques, politiques, religieuses, etc., etc. Ces derniers jours, je suis un peu en burn-out, mais ça se soigne!!

 

23:03 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.