mik dupont UA-70672535-1

23/10/2016

L. ONKELIX chez P. VREBOS

vrebos onkelinx..jpgToujours assez comique la girouette Laurette. Mémoire aussi sélective de l'action de son papa Gaston qui n'aimait pas que l'on divise la gauche. Raison invoquée pour comprendre qu'elle écarte R. Hedebouw de son choix sur le podium du toujours exécrable Pascal Vrebos! Paix au brave Gaston qui fut chargé par A. Cools au moment de la grève wallonne de l’hiver ’60-’61, de constituer des sections d’entreprises. Une initiative qui divisa quelque peu les syndicats! Que dire aussi du papa unioniste de gauche, mais qui resta un « coolsien radical » et l’un des derniers résistants des plus réticents lorsque les instances socialistes liégeoises parviennent à une pacification interne, fin 1992, début 1993… C'est qu'elle a des convictions Laurette, vite oubliées lorsque ministre de l'enseignement, elle saqua comme jamais dans le personnel enseignants, parce qu'il n'y avait pas d'autres choix…. Et comme elle prétend que le PTB n'a fait que de changer d'habit de vieux parti communiste, on pourrait regretter que son PS n'en revienne, lui, à ses anciens de Parti ouvrier belge plutôt que d'être devenu celui des parvenus des bobos caviar et Dior!! La très peu schaerbeekoise, vivant en fait dans une villa très cossue à Lasne (l’une des communes les plus riches du pays) avec son brillant époux Marc Uyttendaele, grand avocat et constitutionnaliste ( socialiste à certaines heures ou jours) est très éloignée de la réalité du terrain sidérurgique de son papa de Seraing… Je suis sans doute très méchant, mais la défense des "petits" par la nomenklatura du boulevard de l'Empereur, qui a le cul dans le beurre, me met en colère! Si l'ouvrier se sentait certainement bien chez Laurette quand sa maman tenait un café-cinéma en face des hauts-fourneaux de Seraing, je crains fort qu'il puisse encore chanter le beau texte de Delpech dans le salon des blablas ne chauffant plus que les fausses braises d'une démocratie parlementaire. Je préfère pour y mettre le brûlot l'expérience du braséro et la verve de F. Gillot.

21:53 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Article très intéressant, mais pourquoi ne pas avoir aussi évoqué le passé de collabo de son grand-père ? ( http://www.lesoir.be/864207/article/actualite/belgique/2015-04-28/grand-pere-laurette-onkelinx-accuse-collaboration )

Écrit par : Géry TASSIGNON | 24/10/2016

Je suis d'accord avec elle " nous sommes bien sur les héritiers d’une histoire mais nous sommes surtout ce que nous décidons d’être". mais pourquoi alors évoquer son père! Mémoire aussi sélective de l'action de son papa Gaston qui n'aimait pas que l'on divise la gauche. Raison invoquée pour comprendre qu'elle écarte R. Hedebouw de son choix sur le podium

Écrit par : mik | 24/10/2016

Les commentaires sont fermés.