mik dupont UA-70672535-1

16/12/2016

Le cynisme politique

poutine.jpgEn regardant hier soir le documentaire très intéressant sur France2 sur Poutine, je me suis dit que pour arriver à des hautes fonctions politiques, il fallait avoir une énorme capacité de cynisme. Je prends ce mot dans son sens actuel de mépris des convenances, de l'opinion, de la morale et non dans son sens originel, celui de l’école philosophique athénienne dont le représentant le plus connu est Diogène, et qui ne mérite, elle, aucun opprobre La seule "vertu" est ici celle du pouvoir. Tout le reste est indifférent. Même si parfois le pouvoir n'y est pas vu comme une fin en soi et où il peut plus rarement être vu comme un service d'une grande vision, comme celle pour Poutine de faire renaître une grande et puissante Russie. Mais le pouvoir, et pas que politique, est de par nature cynique, sans scrupules, ne s’interdisant aucun moyen. Poutine est entré dans le monde des grands leaders capitalistes. Il s'est allié à la fortune qui ne dépend plus du travail et des résultats, qui ne cherche plus des justifications morales. Le capitalisme n’attire que ceux qui cherchent à devenir rapidement riches. Il éjecte ceux qui cherchent à bâtir un projet durable et ambitieux. La croissance de l’entreprise, autrefois une fin en soi, n’est plus qu’un moyen d’atteindre le vrai objectif: la revendre en faisant un tout gros bénéfice. Le rapport de forces entre les riches prend le pas sur l'Etat de droit. Ce cynisme venu d'en-haut a irrigué progressivement la société entière. Suis-je donc un naïf, un rescapé, victime d'autres valeurs d'un temps passé? Après ce documentaire, je me suis senti dégoûté, impuissant! Tous les mêmes disent souvent les découragés de la vie politique. Ils n'ont pas tort. Mais ce qui peut maintenir le courage de faire changer les choses est la joie et l'espoir du combattre ensemble. L'histoire n'est pas celle écrite par des grands hommes qui nous fascinent ou nous répugnent, elle s'est aussi et surtout faite par des grands mouvements de révolte, de résistance. Ils ont bien plus changé le monde que le résultat des urnes. C'est cette certitude qui me redonne le goût politique…

09:44 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.