mik dupont UA-70672535-1

25/03/2017

A quoi et à qui attribuer le succès du PTB

logo ptb.jpgNe voir dans le succès grandissant du PTB qu'un mécontentement et un dégoût généralités est un peu court comme analyse. Cette vérité n'est pas la seule clé de décodage. Nous sommes nombreux à ne pas nous sentir écouter et à vouloir d'autres propositions que celles pratiquées par les tenants d'une politique d'austérité. Les nombreux militants du parti sont sur le terrain pour écouter les gens et leur proposer du concret pour faire changer cette austérité. Au soutien de la révolte des travailleurs licenciés, mal payés, sans emploi s'ajoutent la proposition d'alternatives au sacré principe du trou budgétaire. Notamment, par la taxe des millionnaires et une autre fiscalité plus juste. Aux dépenses excessives des soins de santé: la pratique de la médecine du peuple et le plan kiwi. Au pouvoir d'achat diminué: une petite amélioration via la suppression de la taxe radio-tv, surtout la diminution de la tva sur l'électricité et le retour à un index intégral. Mais ces petites mesures s'inscrivent dans un schéma bien plus large qui veut remettre à sa place l'utilité des services publics et la lutte contre une politique libérale du libre marché, en commençant par la renationalisation de grands leviers économiques (gaz, électricité, banques. Une vraie défense aussi des chômeurs, handicapés, malades. Pas donc de grands discours d'intentions qui ne passent jamais dans des actes. Des propositions concrètes qui peuvent améliorer rapidement le quotidien de chacun. Mais ce travail s'inscrit dans une vision de société basée sur une analyse marxiste. Persuadé que les classes sociales existent encore bien de nos jours, le parti veut inverser le rapport de force entre l'infime minorité qui possède une grande richesse et les travailleurs qui la produisent en n'en recevant qu'une minable partie. Un rapport qui doit mettre fin au seul grand profit de quelques-uns qui exploitent la main d'œuvre d'une majorité bien trop soumise au dictat du capital. Le parti est bien celui des travailleurs (entendus au sens large). Oui, il est marxiste et d'abord dans son analyse. Mais qui ne le serait pas en constatant ce que Marx avait déjà justement analysé, à savoir:

  • concentration des richesses sur une classe de la société et misère pour l'autre ;
  • accroissement continu de la rentabilité par le progrès technique,
  • surpopulation de travailleurs, engendrant le chômage ;
  • augmentation de la production sans augmentation de la consommation provoquant des crises cycliques de surproduction.

Voilà qui reste bien d'actualité. Quand la journaliste Johanne Montay et bien d'autres socialistes et libéraux agitent la peur du marxisme, savent-ils vraiment de quoi ils parlent et si oui, c'est encore plus grave car c'est qu'ils sont des exploiteurs! Mon propos n'est pas ici d'en faire un exposé exhaustif, mais simplement le désir de casser la caricature qui en est faite par une série d'amalgames simplistes avec les régimes communistes d'un autre temps.

Le succès actuel du parti est aussi bien incarné par ses parlementaires et leurs allées et venues entre rue et parlement. Par leur voix qui ose briser le confort et les privilèges dans lesquels se sont installés des mandataires devenus des professionnels coupés de la réalité quotidienne de celles et ceux qui sont sensés représentés.

Ceci dit, je tiens à souligner que mon propos est tout à fait indépendant de la hiérarchie de ce parti où je me suis inscrit comme simple sympathisant et où je tente simplement d'apporter mon soutien sans en être un militant extrêmement actif. J'aime garder un recul nécessaire à mon indépendance, sans nier la nécessité du collectif qui me semble bien établi dans ce parti et qui en fait une force supplémentaire. Vrai que je ne peux que me réjouir de ce qui reste évidemment un sondage et en sachant qu'un parlementarisme sans pression populaire se révèle vite inefficace et à la solde des nantis.

00:40 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bravo pour votre justesse.

Écrit par : D'Hont | 25/03/2017

Répondre à ce commentaire

Un discours toujours bien tapé et celui-ci devrait être lu par tous. Bravo.

Écrit par : Leclère | 25/03/2017

Répondre à ce commentaire

Merci à vous.

Écrit par : mik | 25/03/2017

Répondre à ce commentaire

Que de justesse dans cette analyse!!! Bravo

Écrit par : Leduc | 25/03/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.