mik dupont UA-70672535-1

05/04/2017

Les "petits" candidats à la présidence française

petits candidats.jpgLe débat d'hier avec tous les candidats à la présidence française ne nous a pas appris grand-chose de la part des grands candidats. Simplement qu'une fois de plus (même avec ma subjectivité de soutien) Mélenchon fut le plus brillant, le plus cohérent et le plus innovateur. Les autres candidats étaient plus ou moins intéressants à écouter. Côté surréaliste et légèrement psychiatrique, Jean Lasalle a démontré qu'aucun n'est exclu d'une candidature. Il a au moins apporté une touche de couleur et un peu de mysticisme! Il n'a pas dit que des bêtises, mais visiblement avec un sachet où il manque quelques frites… Du côté de l'anti- capitalisme, on pouvait facilement rejoindre le discours vrai et collant à la réalité quotidienne du plus grand nombre de Poutou et de Arthaud. Ils ont appelé non pas à un rassemblement mou et inefficace mais bien à une lutte ouvrière, une lutte contre l'accaparement de la richesse entre quelques mains. Ils ont illustré concrètement les injustices sociales et présenter des alternatives via la prise du pouvoir par les gens et pas le profit. Une lutte inégale, si bien formulée par Poutou dans son: « Nous, quand on est convoqué par la police, on n’a pas d’immunité ouvrière ». Dupont-Aignan et ses collègues de droite se sont montrés souverainistes. Dénonçant l'union européenne de l'argent, ils ont prôné un "Frexit". A boire et à manger, avec beaucoup à rejeter de ces messieurs dits antisystème mais se raccrochant encore et toujours à un libéralisme qui devrait mettre fin aux "politiciens corrompus". Assez amusant, très au courant de la politique par sa formation et son passé, Asselineau n'a cessé de citer des numéros d'articles de lois et de traités comme si la politique se résumait (peut-être avec une certaine vérité) à un bottin de procédures juridiques. Cheminade ne s'est pas trop perdu dans sa politique science-fiction. Bref, les six «petits» candidats ont fait leur show, avec comme vainqueur Poutou. Je ne me suis pas trop ennuyé dans un débat finalement plus folklorique que vraiment intéressant sur le fond. De quoi faire bouger les lignes? Bien qu'en marquant très probablement des points, je crains que non.

08:46 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.