mik dupont UA-70672535-1

28/04/2017

Qui veut soumettre les insoumis?

macron le pen.jpgIls ont un culot incroyable, les adversaires d'hier de Mélenchon. Ceux qui disaient que le programme économique de Mélenchon et celui de Le Pen, c'était les mêmes (comme François Lenglet, "éminent" journaliste, lors de l’Émission politique sur France 2), ceux qui affirmaient que Mélenchon était un ami des dictateurs, un ami de Poutine, de Castro, d’Assad…Ils osent tout, y compris nos politiciens qui ne cessent de vilipender le PTB en le traitant de stalinien, de Corée du Nord et qui aujourd'hui montent au créneau pour un vote stalinien! Ceux qui vomissent la dictature et préconisent le culte du chef Mélenchon obligé de faire voter ses ouailles, la main sur la couture du pantalon, pour Macron. Ceux qui qui trouvaient d'innombrables points communs entre Le Pen et Mélenchon (les éditocrates et autres plumitifs). Tous ces "braves" gens, parmi lesquels ceux qui ont contribué à faire grimper le FN, comme Jack Lang, demandant hier à Mélenchon de les aider à faire barrage contre le FN. C'est incompréhensible. C'est incohérent. Ça défie toute logique. Si Mélenchon est quasiment comme Le Pen, pourquoi lui demander de la combattre?

Tout ce brouhaha des pétocheurs démocrates me fait bien rire. Toute cette campagne de la peur relayée par des médias à 90% aux mains de milliardaires est bien dans la ligne du markéting capitaliste. Il a donc bien raison Mélenchon de laisser planer le doute, de s'en référer à ses milliers d'électeurs avant de se prononcer. Au moins cette période peut mener à la conscientisation des trahisons de tous ceux qui clament la démocratie par peur de perdre leur pognon. Et puis, soyons réalistes. Qui pourrait croire à la victoire de Le Pen? Sauf grosse surprise, Macron occupera bien l'Elysée. La très petite minorité des insoumis qui accorderont leur vote à Marine la populiste sont celles et ceux qui n'auront rien compris au programme et vision de leur "patron"; celles et ceux qui ne sont que dans une contestation personnelle sans esprit collectif. Pour les autres, comme l'indique les sondages, ils s'abstiendront et 50 % voteront Macron. Et à droite, ce sera pareil. A ce propos, bizarre de ne pas voir la révolte envers des élus de droite qui appellent à l'abstention!

Un grand non donc à celles et ceux qui veulent soumettre les insoumis par une intoxication de la peur et une dite raison. Faisons confiance aux Français qui ne veulent ni Macron, ni Le Pen. Le score du vainqueur doit se faire de justesse et prouver qu'il n'a l'approbation électorale que sur un fil. Lui donner une large victoire serait la plus grosse erreur et un encouragement à pratiquer une politique impopulaire sous couvert d'une fausse légitimité électorale.

07:44 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.