mik dupont UA-70672535-1

29/04/2017

La fin de l'Europe?

europe.jpgCe qui se passe en France me parait grave. D'abord pour les Français, mais aussi pour les Européens. Une France malade qui n'a le choix qu'entre Macron et Le Pen et une Europe moribonde qui s'accroche à son austérité n'annonce rien de bon. La défaite amère, quelle que soit le vainqueur en France, se fait l'augure d'une période noire, voire de guerres. Le pire est à venir. Les accords entre les "grands" ont toujours été trahis et volés en éclats par la pression des peuples malmenés et appauvris qui, hélas, se choisissent d'autres chefs qui les trahissent à nouveau. Alors que la moitié des français ne sont ni pour l'un, ni pour l'autre candidat, tous les deux se perdent aujourd'hui dans l'invective et l'anathème de leur concurrent, plutôt que d'expliciter leur programme. Ça pue! Reste une petite chance sur la majorité du parlement dont pourrait émerger une autre politique que celle du repli sur soi de Le Pen la menteuse ou du dynamisme de pacotilles de Macron, valet de la finance.

Il serait évidemment injuste de mettre toute cette mélasse nauséeuse sur le dos de la France. Nous ne sommes pas mieux lotis chez nous et ailleurs. Un point important pourrait pourtant quelque peu changer les choses. Celui qui rétribuerait normalement nos élus et leur interdirait une carrière politique. On éviterait ainsi et les luttes de pouvoir et les appâts de fric. Cela éviterait en tout cas la montée des populismes. Cela redonnerait une valeur à une politique populaire qui met, avec raison, sur le dos des politiciens, qui prétendent défendre le citoyen et ne font qu'en abuser, la responsabilité de la pauvreté grandissante. Si les mesurettes proposées hier par nos ministres wallons vont dans le bon sens, elles sont nettement insuffisantes.

Mais plus important encore sera d'arriver à une démocratie autrement que par les urnes. Vous ne voulez pas que les riches partagent ? Vous voulez continuer à vous goinfrer sur le dos des travailleurs? Et bien ce temps est fini. Et ça va se jouer dans la rue, avait averti Mélenchon: Les gens n'en peuvent plus. Vous ne voulez pas écouter... tant pis pour vous.

Ce qui se passera au lendemain de la présidentielle en France sera intéressant à suivre. Nous verrons si la politique dictée par l'oligarchie de la politique et de la finance aura le dernier mot. Et pour ne pas y arriver, il nous faudra être solidaire avec tous les insoumis européens.

07:46 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.